Le fils d’un ancien ministre impliqué dans une affaire de corruption

Amine Zerhouni, fils de Noureddine Yazid Zerhouni, ancien ministre de l’Intérieur (1999-2010), a reçu un versement de 12 000 euros de la part de l’entreprise française Egis Avia, poursuivi par le tribunal de Paris dans une affaire de corruption portant sur un marché de modernisation de l’aéroport d’Oran, rapporte Agence France-Presse (AFP).

Selon la même source, des versements en espèce litigieux ont été repérés par les enquêteurs, dont un paiement de 12.000 euros destiné à Amine Zerhouni. L’enquête avait été ouverte à Paris en 2011 sur un contrat à 390 000 euros signé avec une société de consultant domiciliée dans les Iles vierges britanniques. Celle-ci est accusée d’avoir servi à rémunérer frauduleusement des intermédiaires algériens, dont le fils de l’ancien ministre.

Quant à l’entreprise française Egis Avia, elle a accepté de payer une amende de 2,6 millions d’euros pour échapper aux poursuites pour des faits de « corruption d’agent public étranger » dans le cadre d’un marché de quatre (4) millions d’euros conclu en 2008 pour la modernisation et l’équipement de l’aérogare d’Oran.