CoronaVirus en Algérie : Nombre de cas 367 et 25 décès

Le FFS dénonce la condamnation de 20 manifestants du Hirak à la prison ferme

Le front des forces socialistes FFS a dénoncé, ce lundi, via un communiqué, les verdicts de condamnation à la prison ferme, rendus hier par le tribunal de Sidi M’hamed contre une vingtaine de manifestants, « déjugeant ainsi le réquisitoire du procureur demandant leur acquittement pur et simple ».

En effet, le FFS « a pris connaissance avec beaucoup de colère et de consternation les verdicts inqualifiables rendus hier par le tribunal de Sidi M’hamed contre une vingtaine de militants engagés pacifiquement dans la révolution populaire ».

« Des peines lourdes allant de 3 à 6 mois de prison ferme assorties d’amandes furent prononcées contre toute attente, déjugeant ainsi le réquisitoire du procureur demandant leur acquittement pur et simple » souligne le communique du FFS.

Critiquant l’appareil judiciaire, le FFS dénonce « cette nouvelle cabale judiciaire qui réaffirme la nature despotique du régime algérien et qui démontre surtout l’allégeance endémique de l’appareil judiciaire algérien aux injonctions autoritaires des vrais tenants du pouvoir ».

« Le FFS exige une fois de plus la libération de tous les détenus politiques et d’opinion et l’arrêt immédiat de toutes les atteintes aux libertés individuelles et collectives » conclut le communiqué.

Il est à rappeler que le procureur adjoint Mohamed Belhadi avait requis, dimanche dernier, dans son réquisitoire, la relaxe des manifestants arrêtés lors du 48e vendredi du Hirak.