Le E-Commerce, bientôt en Algérie

Le E-Commerce, bientôt en Algérie

f77-e-commerce.jpgAlors que les échéances fixées arriveront à terme juillet 2009 prochain, le lancement de la vente par Internet en Algérie, le e-commerce, continue d’alimenter l’actualité de ces derniers jours.

Rosa Mansouri – Alger (Le Soir) – Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, M. Hamid Bessalah, a annoncé, hier, à l’ouverture du salon des technologies de l’information Med- IT2009, la modification de la loi sur les télécommunications, qui est déjà en cours d’élaboration. Le projet de loi sera proposé au gouvernement avant l’automne, a affirmé le ministre. C’est effectivement une nécessité absolue pour mettre en place l’arsenal juridique et organisationnel d’accompagnement de l’introduction des nouvelles technologies, car il s’agit de la sécurité financière des consommateurs. Le ministre a également évoqué la nécessité de mettre à niveau toutes les infrastructures des télécommunications, d’améliorer la fibre optique et d’accélérer l’accès au haut débit. Ce sont là des conditions incontournables pour le fonctionnement de la vente sur Internet. Le ministre du Commerce, El-Hachemi Djaâboub, présent à ce salon, a soutenu, de son côté, que «les nouvelles mesures de sécurité impliquent l’ensemble des départements ministériels ». C’est pourquoi, il plaide pour la création de brigades multisectorielles pour mettre en place des dispositifs visant à garantir la sécurité des transactions et le payement en ligne. Par ailleurs, M. Bensalah a touché du doigt la formation en technologie de l’information, dont le nombre, dit-il, est très insuffisant, avec aussi l’amer constat de voir que 50% des ingénieurs en informatique formés en Algérie ont quitté le pays. Il est temps, selon lui, de recenser les besoins dans le domaine et de former en conséquence.

Tout comme le département chargé des TIC a pris la décision de former des femmes instruites qui n’ont pas la chance de travailler, à l’utilisation de l’outil informatique, et ce, en perspective du développement de la vente via le net. Une convention a été signée avec le ministère de la Formation professionnelle pour l’utilisation de ses centres en dehors des heures de l’enseignement. Le ministre Bensalah envisage également de donner un nouveau sort pour la télémédecine, considérant que c’est le moyen efficace de faire bénéficier les zones rurales des compétences existantes dans les grands hôpitaux nationaux et étrangers. Revenant toujours à l’utilisation de la signature électronique, le ministre a insisté sur l’importance de créer un mécanisme de contrôle et de protection de celle-ci. Evoquant la stratégie E- Algérie 2013, le ministre a souligné qu’entre 500 à 600 actions et projets sont à réaliser dans ce cadre et que l’administration publique a recensé près de 400 services à fournir au citoyen en ligne.