Le corps de la victime retrouvé à Oued M’zab (Ghardaïa), un enfant de 7 ans enlevé, torturé et assassiné

Le corps de la victime retrouvé à Oued M’zab (Ghardaïa), un enfant de 7 ans enlevé, torturé et assassiné

2012_mehdi_405353526.jpgUn enfant âgé de 7 ans a été enlevé et assassiné. Il s’agit de Mehdi D., kidnappé dans la soirée de mercredi, vers 20h, près de son domicile familial au quartier Beni Yezgen, dans la wilaya de Ghardaïa, et retrouvé, avant-hier dans la soirée, assassiné.

Le corps de la victime a été découvert de l’autre côté de la ville de Ghardaïa, à Oued M’zab, les mains ligotées et présentant des traces de violence. L’auteur ou les auteurs de cet assassinat crapuleux restent inconnus. Ce crime inqualifiable a mis en deuil toute la wilaya de Ghardaïa qui s’apprêtait hier après-midi à enterrer la victime.

L’autopsie a révélé que cet enfant a été assassiné par strangulation et qu’il a été torturé avant son décès, avons-nous appris de source crédible. La victime était un élève très studieux, témoignent des habitants de son quartier plongé dans l’émoi. Ce drame intervient peu de temps après l’éclatement de violents affrontements entre communautés dans la wilaya de Ghardaïa. Des affrontements qui ont fait plusieurs blessés, rappelle-t-on.

L’assassinat du petit Mehdi qui interpelle toutes les consciences de la nécessité de mobiliser toute la société pour mettre fin à ces crimes, rappelle l’enlèvement suivi de la torture et de l’assassinat de la petite Chaïma, âgée de 8 ans, à Mahelma, dans la wilaya d’Alger. L’auteur présumé du crime serait un voisin de la victime, selon la Gendarmerie nationale. Il avait été arrêté quelques heures après par les gendarmes et libéré sur ordre du procureur de la République pour manque de preuves, avait annoncé le colonel Ghani Belksir, commandant du groupement de la wilaya d’Alger de la Gendarmerie nationale.

«On avait le tueur, malheureusement on ne savait pas qu’il était le véritable assassin de Chaïma parce que nous ne disposions pas de preuves solides», avait-il expliqué. Les gendarmes ont, quelques heures après, recueilli des preuves scientifiques quant à l’implication de ce voisin dans l’assassinat de Chaïma, avait ajouté le colonel Ghani Belksir.

M. A.