Le commerce du pétrole brut en mer du Nord se fait via une plateforme blockchain

jeudi 6 décembre 2018 à 22:43
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Les grandes compagnies pétrolières et les sociétés de négoce pourront commencer à finaliser les transactions de vente de brut sur la plateforme londonienne Vakt basée sur la blockchain. Selon Reuters, les sociétés de négoce de matières premières ont mis à l’essai des programmes similaires ces dernières années, la technologie de la blockchain pouvant potentiellement réduire considérablement les coûts dans un environnement caractérisé par des marges de profit extrêmement minces. La plateforme Vakt a été créée en 2017 par un consortium de grandes compagnies pétrolières comme BP, Royal Dutch Shell, et le norvégien Equinor, ainsi que les sociétés mondiales de négoce d’énergie comme Mercuria Energy Group et Koch Supply and Trading, et Gunvor. Ces entreprises seront initialement les seuls utilisateurs de Vakt, mais l’accès sera ouvert en janvier de l’année prochaine, ajoute Reuters. La plateforme compte également comme actionnaires des banques ABN Amro, ING et Société Générale. Le blockchain, la plateforme derrière la crypto-monnaie bitcoin, est considérée par beaucoup comme une solution aux inefficacités des échanges et des règlements, ainsi qu’un moyen d’améliorer la transparence et de réduire le risque de fraude. Vakt numérise et centralise ce qui était auparavant une montagne de paperasse partagée entre toutes les parties impliquées dans chaque transaction. Il sera lié à Komgo, une autre plateforme lancée à Genève plus tôt cette année, qui fournira un financement, notamment des lettres de crédit numériques. Komgo est soutenu par un consortium composé de 10 banques mondiales et de la plupart des actionnaires de Vakt, ajoute Reuters.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,732 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5