L’augmentation des salaires des députés : l’insoutenable scandale

L’augmentation des salaires des députés : l’insoutenable scandale

P130506-10.jpgEncore une augmentation des salaires des députés algériens (20 fois le SMIG). Nous demandons l’annulation de cette décision irresponsable par les plus autorités du pays. C’est un véritable scandale moral.

Les députés s’offrent une énième et scandaleuse augmentation de salaires.

1.- Selon l’information qui circule dans la presse algérienne depuis le 4 mai 2013, les députés avec l’aval de leur président, profitant du statut quo actuel tant politique qu’économique et malgré le malaise social croissant, auraient voté pour eux mêmes une augmentation sous forme de primes de dix millions de centimes par mois (100.000 DA- plus de 5 fois le SMIG qui est inférieur à 200 euros au cours officiel où 1 euro égal à 100 dinars algériens) qui s ‘ajoute au 30 millions de salaires. Si cela s’avérait vrai, cela constituerait un véritable scandale et une provocation contre la majorité de la population algérienne qui clôture difficilement les fins de mois.

2.- Ces députés qui ont été très mal élus, (nombre de voix par rapport aux inscrits, 6,11% pour le FLN, 2,42% pour le RND, 2,19% pour l’alliance verte et 1,31% pour le PT, nous ne parlons des autres partis insignifiants) outre qu’ils ne sont pas représentatifs ont été incapables face aux actuels remous sociaux de calmer la population. Au contraire, ils ont été chassés de leur région.

3.- Pour preuve, le premier ministre, malgré toute sa bonne volonté, jouant au pompier, et les forces de sécurité sont confrontées directement à la population sans aucune intermédiation. Cette éventuelle augmentation, si elle se vérifiait traduit en fait l’absence de morale de ces députés (faites ce que je vous dis ne faites pas ce que je fais) et donc du divorce Etat-citoyens marquant le manque de confiance sans lequel aucun Etat crédible ne peut fonctionner et pouvant conduire à la décadence de la société.

4.- Avec de nombreux amis, je demande au président de la république et au premier ministre de s’opposer à cette augmentation injustifiée. Cette nouvelle augmentation qui dépasse l’entendement humain, risque de conduire toutes les catégories sociales, à juste titre, de demander des augmentations sans contreparties productives conduisant le pays à une inflation effrénée et donc à une dérive sociale à terme.

5.- Mesdames et Messieurs les députés, nous vous demandons simplement de respecter la population algérienne largement meurtrie, surtout avec les scandales de corruption à répétition qui la démobilise. Votre salaire actuel est déjà loin, très loin des services que vous rendez à la nation. Ayez un peu de pudeur et de dignité.

Abderrahmane Mebtoul, Professeur des Universités, expert international en management stratégique