L’APN adopte la loi relative aux associations

L’APN adopte la loi relative aux associations

apn.jpg Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté mardi à la majorité la loi relative aux associations lors d’une séance plénière présidée par M. Abdelaziz Ziari, président de l’APN, en présence du ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, M. Daho Ould Kablia. Les députés des partis du Front de libération nationale (FLN) et du Rassemblement national démocratique (RND) et les indépendants ont voté « oui » alors que ceux du Mouvement de la Société pour la paix (MSP) ont voté contre. Quant aux députés du Parti des travailleurs (PT) et du Front national algérien (FNA), ils se sont abstenus lors du vote, alors que ceux du Mouvement Ennahda se sont retirés de la salle dés le début de la séance. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) boycotte les séances de l’Assemblée depuis le début de la session d’automne du parlement, rappelle-t-on.

Dans son intervention à l’issue du vote de ce texte, M. Ould Kablia a souligné l’importance de cette loi dans la concrétisation des réformes politiques annoncées. Le ministre a salué, à cette occasion, les députés qui ont montré « un grand intérêt » à ce texte en témoigne, a-t-il dit, le nombre d’amendements qu’ils ont proposés (92 amendements). Cette nouvelle loi définira le cadre général des activités des associations et permettra de promouvoir leur rôle et d’ajouter de la crédibilité à leurs actions, a-t-il poursuivi.

M. Ould Kablia a affirmé que l’objectif de ce texte était d’organiser la société civile pour qu’elle soit une « vraie force de propositions » et un « espace de la promotion de la citoyenneté ». Il a assuré que le gouvernement allait mettre « tous les moyens » à la disposition des associations, notamment celles oeuvrant à la concrétisation

de projets d’utilité publique, pour qu’elles soient un « véritable partenaire » des pouvoirs publics dans le développement du pays. La loi relative aux associations s’inscrit dans le cadre des réformes politiques annoncées par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika dans son discours à la nation le 15 avril dernier.