“L’ANP est intervenue à Tiguentourine contre les bandes terroristes en toute souveraineté”

“L’ANP est intervenue à Tiguentourine contre les bandes terroristes en toute souveraineté”

anp_tigan.jpgLes unités de l’armée algérienne sont intervenues dans l’opération de libération du site gazier de Tiguentourine, ciblé par une prise d’otages terroriste le 16 Janvier dernier, sans en référer préalablement à quelque gouvernement étranger a déclaré dimanche l’Armée algérienne dans sa revue hebdomadaire El Djeich.

L’Algérie a agi “sans consultation ni concertation aucune pour que nul n’intervienne dans les affaires internes du pays”, écrit encore la revue El Djeich dans un propos qui s’apparente à une mise au point aux gouvernements britanniques et japonais qui avaient alors critiqué l’assaut donné par l’armée algérienne aux terroristes retranchés dans le site gazier, avant de revenir à une meilleure appréciation de la situation.

“Partant de sa ferme résolution à riposter avec force aux ennemis de la patrie quels que soient leurs desseins, l’Algérie a agi conformément aux principes de souveraineté et d’indépendance de décision et à la règle selon laquelle ‘pas de négociations avec les terroristes’ afin que les criminels ne se transforment en négociateurs”, a affirmé El Djeich dans son éditorial qui indique en outre que cet attentat terroriste “a ciblé l’Algérie sur le plan économique touchant au gagne pain de ses enfants”.

La revue El Djeich, ajoute que cette intervention de l’armée “avec fermeté, efficacité et rapidité ainsi que le courage de ses éléments ont fait éviter à l’Algérie une catastrophe et une crise d’autant plus que ces criminels étaient décidés à faire exploser le complexe gazier qui emploie des travailleurs algériens et étrangers de plusieurs nationalités”.

Dans ce même numéro, la revue El Djeich a également fait longuement référence au message du président Bouteflika, à l’occasion de la Journée nationale du Chahid.

“Il n’est point exagéré de dire que la volonté qui a animé nos braves soldats dans la grande bataille d’In Amenas contre les forces du mal et de la destruction est l’illustration même du legs hérité des chouhada”, écrivait en substance le chef de l’Etat.

Pour qui “les héros de cette bataille ont prouvé, par leur efficacité, leur précision, leur professionnalisme et leur triomphe, qu’ils sont les successeurs incontestés et incontestables de nos valeureux chouhada.

Pour rappel, l’attaque terroriste contre la plate-forme gazière de Tiguentourine, le 16 janvier dernier dans le sud algérien, revendiquée par le groupe de l’émir Mokhtar BelMokhtar, s’était soldée par la mort de 37 otages dont 36 expatriés et un algérien, selon le bilan officiel donné par le premier ministre Abdelamalek Sellal.