Lancement prochain du projet de voie ferrée El Bayadh-Mécheria

Lancement prochain du projet de voie ferrée El Bayadh-Mécheria

train algerie.JPGLe ministre des transports, M. Amar Tou, a annoncé, vendredi à El-Bayadh, l’entrée prochaine du projet de voie ferrée reliant El-Bayadh à Mécheria (Naâma) dans sa phase de réalisation.

Ce projet de 130 km, à être lancé très prochainement, est au stade des dernières retouches préparatoires, entre l’agence nationale d’études et de suivi des investissements ferroviaires et un groupement d’entreprises publiques chargées de sa réalisation, a précisé le ministre lors d’une visite de travail d’une journée dans la wilaya.

M .Amar tou a, dans le même contexte, fait état du lancement dernièrement des études des projets de lignes ferroviaires reliant les wilayas d’El-Bayadh et Saida via Bougtob, et El Bayadh et Djelfa via Aflou (Laghouat). « Ces liaisons ferroviaires permettront, une fois opérationnelles, de désenclaver totalement la wilaya d’El-Bayadh qui a besoin de ce type de projets importants dans l’équation de développement », a-t-il estimé. Le ministre des transports a, par ailleurs, procédé à la mise en service de l’entreprise de transport urbain (ETU) d’El-Bayadh, dotée d’une flotte de 10 autobus qui desserviront 5 lignes au chef lieu de wilaya et qui offrira 44 emplois permanents.

Ce sont, ainsi, 43 ETU qui seront déjà entrées en phase d’exploitation, la semaine prochaine, à échelle nationale, en attendant la mise en service progressive d’ETU dans les wilayas restantes, en fonction de la réception des autobus de la SNVI, a souligné M.Amar Tou. Le ministre a poursuivi sa visite de travail par l’inauguration du nouveau siège de la direction des transports de la wilaya qui, a-t-il dit, offre des conditions de travail adéquates pour le personnel du secteur.

La structure, qui a coûté une enveloppe de 53 millions DA, couvre une surface de 1.100 m2 et a été construit selon un cachet architectural typique. M. Amar Tou a, en outre, inauguré la gare routière d’El-Bayadh, qui dispose de 24 quais pour le transport inter-wilayas, et de 22 autres pour le transport inter-communal, avant d’appeler les responsables locaux à hâter l’élaboration des cahiers de charge concernant l’exploitation de cette infrastructure afin d’être opérationnelle au plus tôt.

Le ministre a mis l’accent sur l’importance de ces gares routières dans l’organisation précise des mouvements de transport, à échelle inter-wilayas ou national, estimant à ce propos que « l’activité de transport ne saurait connaître une organisation sans les gares routières ».

Sur site, une présentation a été aussi faite à la délégation ministérielle sur l’avancement des projets des gares routières de Labiodh Sidi-Cheikh et de Bougtob, qui seront réceptionnées dans le courant de cette année, a-t-on signalé.