Lamborghini Gallardo Valentino Balboni

Lamborghini Gallardo Valentino Balboni

lamborghini-gallardo-3210-1.jpgCes hommes exercent le plus beau métier du monde : figurez-vous qu’ils sont payés pour conduire à longueur de journée des Ferrari, des Porsche ou des ! Ces hommes de l’ombre sont les metteurs au point, de véritables pilotes d’essai. Chez Lamborghini, c’est un certain Valentino Balboni qui officie à ce poste… depuis 1967. Ferrucio lui-même avait alors recruté ce jeune homme qui semblait avoir des prédispositions pour le métier.

Quarante-deux ans plus tard, Balboni a pris sa retraite. Mais a tenu à rendre hommage à son metteur au point, à travers une série limitée de 250 Gallardo LP 550-2. Oui, vous avez bien lu : le matricule se termine par un « 2 » et non par un « 4 » ! Les aficionados l’auront compris, cette très spéciale est l’unique Gallardo – et le seul modèle du constructeur – à transmettre la puissance de son moteur aux seules roues arrière !

L’ablation de la transmission intégrale permet à la Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni de gagner 120 kilos. Néanmoins, le gain en performances espéré n’est pas au rendez-vous : sur le 0 à 100 km/h, où la motricité joue un rôle capital, la LP 550-2 reste 2 dixièmes en retrait de la LP 560-4 (3,9 s contre 3,7). Mais la Gallardo LP 550-2 Balboni sera évidemment plus « joueuse », avec un autobloquant à 45% à l’arrière et un mode « Corsa » de l’ESP qui autorise de généreux angles de dérive.

La Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni sera disponible avec une boîte manuelle ou la boîte robotisée E-Gear. Elle devrait s’afficher à partir de 194 000 euros.