L’ambassadrice du canada en Algérie : «Nous avons aujourd’hui 100 000 Algériens basés au Canada»

samedi 17 novembre 2018 à 13:34
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Depuis jeudi, l’ambassadrice du Canada en Algérie, Mme Patricia McCullagh, est en visite, pour quelques jours, à Oran, dans une approche «d’observation et de découvertes et échanger avec des opérateurs économiques en vue d’opportunités commerciales entre nos deux pays», dira la diplomate.
Amel Bentolba – Oran (Le Soir) – Lors d’une rencontre de courtoisie pour un premier contact, au niveau de la Chambre de commerce et d’industrie d’Oran, Mme l’ambassadrice dira que le Canada et l’Algérie entretiennent des relations bilatérales excellentes, et ce, depuis longtemps, précise-t-elle et de poursuivre : «Le Canada est resté en Algérie même pendant la période difficile de la décennie noire. Nos opérateurs économiques sont restés ici durant cette période et ont continué de travailler.»
Tout en rappelant que l’Algérie est un partenaire économique des plus importants en Afrique, Mme Patricia McCullagh a fait savoir que les échanges entre l’Algérie et le Canada sont estimés à environ 1,5 milliard de dollars canadiens. «Le Canada favorise une coopération économique avec l’Algérie basée sur le transfert de savoir-faire et l’échange d’expertise», dit-elle. Pour cette deuxième visite à Oran, la première, dira Mme l’ambassadrice, ayant été très courte, «le constat que je fais un an après, c’est qu’il y a une grande amélioration en matière d’infrastructures. Vous êtes en train de vous préparer pour les Jeux méditerranéens de 2021, et il y a des opportunités économiques».
L’intervenante expliquera à l’assistance constituée de quelques opérateurs économiques que le Canada a une grande expérience dans les secteurs des PME, l’agriculture, les télécommunications, l’aérospatial, le transport, ainsi que les infrastructures. «Je peux vous dire que le Canada a misé sur la diversification du commerce, c’est-à-dire nous sommes en train de rechercher les marchés-clés en incluant l’Afrique, en particulier.»
A une question d’un opérateur économique algérien sur une éventuelle ouverture d’une ligne aérienne Oran-Montréal, Mme l’ambassadrice a rappelé que la compagnie Air Canada a entamé ses vols à partir d’Alger au mois de juin 2017. Elle dira que pour l’heure, il n’est pas question d’un nouveau déploiement de la compagnie aérienne canadienne dans le ciel algérien. Selon un cadre de l’ambassade du Canada présent durant cette visite, l’on saura que le ministère de l’Immigration, chargé de l’Emission des permis d’études et des visas, en 2017, le Canada a émis 1 405 permis d’études aux étudiants algériens, contre 1 155 en 2016.
De même qu’il nous dira que ces deux dernières années, une cinquantaine de doctorants algériens ont choisi le Canada pour exécuter leurs travaux de recherches. Précisant que le gouvernement du Québec a accordé 125 bourses d’extension de scolarité à des étudiants algériens intéressés pour poursuivre des études universitaires en 1er, 2e et 3e cycle. L’engouement des Algériens pour émigrer au Canada est un fait, dira Mme l’ambassadrice, qui affirme qu’il y a une augmentation du nombre des Algériens qui s’intéressent à émigrer au Canada et ceux déjà en place se sont très bien intégrés, dit-elle en précisant : «Nous avons aujourd’hui 100 000 Algériens basés au Canada.»
A. B.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,660 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5