L’ambassade US informée de menaces terroristes contre des avions de compagnies pétrolières

L’ambassade US informée de menaces terroristes contre des avions de compagnies pétrolières

9_11_01.jpgL’ambassade des États-Unis à Alger a été «informée de menaces» et a averti des cibles potentielles, a déclaré vendredi 16 septembre le département d’État américain questionné sur des informations de presse citant des projets d’attentat d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Ces menaces concerneraient des avions affrétés par des compagnies pétrolières américaines et britanniques opérant dans le sud algérien.

«L’ambassade américaine à Alger a été informée de menaces (…) Bien que nous et nos partenaires internationaux ont mis une pression considérable sur Al-Qaïda et ont beaucoup amoindri ses capacités, y compris sa capacité à lever des fonds, des recrues, et à planifier des attaques en dehors de la région, nous continuons à faire face à une importante menace terroriste de la part d’ Al-Qaïda, de ses groupes, et des ses adhérents », écrit le département d’ETat américain.

Le porte-parole du département avait été interrogé jeudi sur des informations du quotidien algérien El-Khabar, citant un message électronique des services de sécurité américains à leurs ambassades dans les pays du Sahel et du Maghreb.

Selon cette alerte, la branche maghrébine d’Al-Qaïda (AQMI) se préparerait à mener des attaques au missile contre des avions affrétés par des firmes pétrolières étrangères dans la région.

Une compagnie britannique et une société américaine opérant des chantiers de forage en Algérie ont été destinataires de ce message, selon El-Khabar.

Le département d’État, sans confirmer ce détail, précise dans sa réponse que le Overseas Security Advisory Council, un service du département d’État chargé des affaires de sécurité, «a agi rapidement pour alerter des cibles potentielles de cette menace».

L’administration américaine rend également hommage au gouvernement algérien, « depuis longtemps l’un de nos principaux partenaires dans cette lutte».

Le coordinateur de la lutte antiterroriste de l’Union européenne (UE), Gilles de Kerchove, avait annoncé le 5 septembre qu’AQMI avait acquis des stocks d’armes en Libye, notamment des missiles sol-air.

Selon ce responsable, l’accès du réseau islamiste à ces armes capables d’abattre un avion a été rendu possible par les troubles en Libye.

avec AFP