Lamamra appelle à la réussite de ce “sommet de la réunification”

Lamamra appelle à la réussite de ce “sommet de la réunification”

Les travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, préparatoire au 31e Conseil de la Ligue arabe au niveau du sommet, ont débuté samedi après-midi à Alger. Durant cette réunion l’Algérie a pris la présidence du Sommet arabe au niveau du Conseil des ministres des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a pris la présidence du Conseil, succédant ainsi au ministre tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi, dont le pays était le président en exercice de la 30ème session du Sommet.

Durant cette réunion, Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a souligné la nécessité de redoubler d’efforts en tant que groupe harmonieux et unifié. Dans son discours, Lamamra a déclaré : « La crise ukrainienne a créé une réalité désastreuse qui menace d’avoir de graves répercussions sur le système international, y compris notre région arabe ».

Le ministre des Affaires Etrangères a exprimé son aspiration à aider tout le monde lors de ce sommet à donner un nouveau départ à l’action arabe commune loin des « décisions traditionnelles », soulignant dans le même sens que les évolutions complexes auxquelles le monde assiste ne doivent pas nous faire oublier les enjeux de la nation arabe, en particulier la cause palestinienne, qui connaît des étapes des plus difficiles. Dans le même contexte, Lamamra a salué les frères palestiniens pour leur participation à l’initiative d »unification » lancée par le président Tebboune, exprimant son espoir de travailler à la construction d’un consensus plus large pour inclure tous les pays arabes.

Qu’en est-il de la situation dans certains pays arabes ?

Lamamra a aussi évoqué les situations difficiles en Libye, au Yémen, en Syrie, en Somalie, au Soudan et au Liban qui selon lui « ne doivent nous empêcher de rattraper les efforts et les initiatives que nous avons manqués afin d’avancer sur les chemins de la paix et de la réconciliation. »

Il a ajouté : « Nous attendons avec impatience de renforcer la solidarité avec les pays arabes frères qui souffrent de difficultés économiques, politiques ou sécuritaires circonstancielles, tout en respectant le principe de bon voisinage et de non-ingérence dans les affaires intérieures ».

A l’issue de son allocution, Ramtane Lamamra a appelé les ministres arabes des affaires étrangères à travailler ensemble et dans un esprit constructif de compromis pour faire du « sommet de la réunification » en Algérie un succès et à renforcer la solidarité autour de la mémoire de l’éternelle révolution de novembre, qui demeure un titre noble pour l’unité et la solidarité des peuples arabes.