L’Algérie se remémore Oum Dormane

lundi 18 novembre 2019 à 11:52
Source de l'article : Lebuteur.com

Ce jour ne pourra passer inaperçu pour les Algériens qui « fêtent » le 10e anniversaire d’Oum Dormane. 18 novembre 2009-18 novembre 2019, une date qui restera gravée à jamais dans la mémoire de tout un peuple. Les jours précédant ce match barrage, qualificatif pour la coupe du monde 2010, s’étaient déroulés dans un climat électrique, avec échange d’invectives entre supporteurs sur internet et par médias interposés, au point que les autorités des deux pays ont dû multiplier les appels au calme.

La tension a culminé à la veille du match retour au Caire avec le caillassage du bus de l’équipe nationale. Les traces de l’agression étaient d’ailleurs visibles pendant la rencontre sur deux des trois joueurs algériens blessés, qui portaient des pansements à la tête, Halliche et Lemmouchia. A l’issue de cette confrontation, l’Algérie et l’Egypte terminent à égalité, au compteur 13 points, et avec la même différence de buts (+5) ce qui a ouvert la voie à un match d’appui entre les deux équipes à Oum Dorman au Soudan.

Finalement, Antar Yahia offre une qualification historique et les Algériens ne gardent que de bons souvenirs d’Oum Dormane. A leur retour de la capitale soudanaise les héros étaient accueillis par des dizaines de milliers d’Algériens, enthousiastes, chantant le célèbre refrain «One, Two, Three… Viva l’Algérie»…

Briser le mur de l’oubli
A l’issue de ce qui s’est réalisé à Oum Dormane, l’équipe nationale retrouve une compétition chère qui lui manque affreusement depuis plus de 24 ans. En effet, l’EN n’a plus disputé de coupe du monde depuis 1986 sous le même sélectionneur, Rabah Saadane. Un premier pas franchi après un déclin qui a couté très cher au football algérien mais surtout à son peuple, assoiffé de voir son équipe en coupe du monde. Les fans ont commencé à perdre espoir et il y avait surtout moins d’engouement autour de l’équipe nationale. A partir du 18 novembre 2009, le regard des Algériens pour la sélection a changé et ils semblent engagés pour leur patrie. Ils sont restés depuis attachés à l’EN…

Relance du football algérien, plutôt de l’EN
L’appétit vient en mangeant, l’adage le précise bien. Après le mondial 2010, l’EN va se qualifier pour la deuxième fois de suite au mondial de 2014 avant de rater l’escale de la Russie en 2018. Malgré l’échec, il faut avouer que l’équipe nationale a pris une autre dimension depuis Oum Dormane qui a constitué une renaissance du football algérien mais surtout celle de l’EN sur le plan continental et mondial. D’ailleurs, certains spécialistes lient le mérite de l’actuelle génération à celle de 2009 qui a donné une leçon de patriotisme et de sacrifice à tout Algérien. Ziani, Yahia, Halliche et autres Saifi étaient des exemples pour les jeunes. Oum Dormane a été ainsi un véritable déclencheur pour la suite du parcours de l’équipe nationale…

Youcef M.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
77 queries in 1,348 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5