L’Algérie rejette toute ingérence étrangère en Libye

Lors de la réunion de concertation des pays voisins de la Libye, tenue aujourd’hui à Alger, Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a réaffirmé l’attachement de l’Algérie à la nécessité d’encourager les parties libyennes à régler pacifiquement leur crise, mettant en avant son rejet de toute ingérence étrangère dans ce pays.

En effet, Boukadoum a souligné l’attachement de l’Algérie à la nécessité d’encourager les parties libyennes à régler pacifiquement leur crise, réaffirmant son rejet de toute ingérence étrangère dans ce pays.

Intervenant à l’ouverture de la réunion, Boukadoum affirme que « Les Libyens sont capables de dépasser leurs différends par la voie du dialogue et de la réconciliation nationale et de parvenir à un règlement politique à même de sortir le pays de sa crise ».