L’Algérie n’importera plus de carburant « d’ici trois ans maximum »

mercredi 14 mars 2018 à 10:16
Source de l'article : Radioalgerie.dz

L’Algérie n’importera plus de carburant «d’ici trois ans maximum», a indiqué, Abdelmoumene Ould Kaddour, P-dg de Sonatrach, lors  de la cérémonie de signature de convention pour la cession au groupe Sonatrach des parts d’ABB Italie organisée mardi à Alger.

«Le groupe s’est fixé plusieurs objectifs dans le cadre de sa nouvelle stratégie SH2030, dont le premier consiste à mettre  fin à l’importation des carburants», explique le P-dg de Sonatrach

Selon M.Ould kaddour, pour ce faire, plusieurs solutions se présentent telle la transition qui consiste à faire du raffinage d’une partie du pétrole brut algérien à l’étranger (processing), et ce, pour une période bien fixée.

«Nous avons déjà commencé le processing à l’étranger, l’opération est en route, et ce, en attendant de lancer les raffineries de Hassi Messaoud et d’Alger, et en attendant également d’acquérir ou d’investir dans une raffinerie à l’étranger», a indiqué M. Ould Kaddour.

Sur la mise en œuvre de la raffinerie d’Alger, le P-dg de Sonatrach a indiqué qu’il s’agit du «premier objectif du groupe», ajoutant que «le projet est en route et nous espérons le mettre en œuvre, la fin de l’année 2018».

Selon le P-dg le deuxième objectif du groupe Sonatrach est le lancement de la raffinerie de Hassi Messaoud dont les appels d’offres lancés sont à l’étude. Par ailleurs, le premier responsable du groupe Sonatrach a fait savoir que dans le domaine de la pétrochimie, un contrat devra être signé, en 2018  pour la réalisation d’une unité de polypropylène.

Signature d’une convention pour la cession des parts d’ABB Italie à Sonatrach dans la Société Sarpi    

Une convention a été signée mardi à Alger pour la cession au groupe Sonatrach des parts d’ABB Italie, soit 50% de ses  actions, dans la Société algérienne de réalisation de projets industriels  «Sarpi». Pour rappel, Sarpi est une société par actions créée en juin 1992, en partenariat entre Sonatrach et ABB Italie. Cette société qui exerce ses activités de réalisation d’installations  industrielles dans le secteur des hydrocarbures et de l’énergie est  actuellement présente dans plusieurs régions en Algérie. Elle dispose de deux unités opérationnelles dont l’une est basée à Hassi  Messaoud et l’autre à Hassi R’mel

Le Président du groupe ABB  ,Joachim Braun a indiqué que Sonatrach et ABB ont  réalisé moult projets «structurants» depuis la création de la Société Sarpi, en 1992, et il a tenu à souligner que «travailler avec le groupe Sonatrach  est un honneur», il aussi fait savoir qu’ABB Italie a décidé de céder ses actions à  Sonatrach, en raison du changement du business model du pôle d’ABB   ingénierie, approvisionnement et construction  (EPC).

Néanmoins, en dépit de ce changement, la coopération entre Sonatrach et  ABB demeure «très prometteuse», a-t-il souligné. Ainsi, le groupe ABB est sorti de l’EPC, pas seulement en Algérie mais  partout dans le monde, a, à ce titre, rappelé le directeur d’ABB Algérie,

Tarek El Gani, de son coté  ajoute qu’il s’agit de la nouvelle stratégie d’ABB.   M. El Gani a indiqué que le groupe ABB, dans sa nouvelle  stratégie veut se diversifier en se focalisant davantage sur les solutions  électriques, d’automation et de robotiques, et ce, dans, entre autres, les secteurs de l’industrie et des infrastructures.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,199 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5