L’Algérie célèbre lundi la journée internationale d’alphabétisation

L’Algérie célèbre lundi la journée internationale d’alphabétisation

6122c5050559bc42fbbcd1861eaa5a72_L.jpgL’Algérie célèbrera lundi la journée internationale d’alphabétisation, journée proclamée par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en 1965, a indiqué dimanche l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes, dans un communiqué.

Au cours de cette journée, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, décernera des prix au bénéfice d’apprenants, notamment des personnes aux besoins spécifiques, ayant terminé avec brio leur cursus d’alphabétisation, souligne le communiqué.

L’Algérie qui entame sa 7ème année consécutive de la stratégie nationale d’alphabétisation, initié par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika et entérinée le 23 janvier 2007 par le Conseil du gouvernement, a enregistré lors de la rentrée scolaire 2013/2014, « 581.645 Algériens dont 514.923 femmes soit 88.52% inscrits », précise la même source.

310.983 parmi les inscrits sont au premier niveau, alors que 270.662 sont au deuxième niveau, note l’Office national d’alphabétisation, qui rappelle que le taux d’alphabétisation est estimé en 2014 à 15.15%.

« Au cours de ces dernières années, l’alphabétisation en Algérie a connu un sursaut qualitatif s’érigeant sur fond de concertation et coordination entre organes et structures de l’Etat, et une coopération agencée avec les instances internationales », précise le communiqué.

Par ailleurs, il est précisé que cette journée qui aura lieu au lycée national des mathématiques de Kouba, Alger, sera consacrée cette année au lien entre l’alphabétisation et le développement durable et elle témoignera de 781 millions d’adultes dans le monde qui ne savent ni lire, ni écrire et ni compter.

Cette journée, sera l’occasion également de rappeler les dangers de l’analphabétisme sur l’individu et la société.

« La lutte contre l’analphabétisme doit faire l’objet d’un effort commun, concerté et soutenu entre les instance gouvernementales, la société civile, les associations et autres établissements concernés », insiste l’Office national d’alphabétisation.