L’affaire du jeune Amirouche d’Ait Zemenzer n’a pas de lien avec le terrorisme

L’affaire du jeune Amirouche d’Ait Zemenzer n’a pas de lien avec le terrorisme

Ebra.jpgL’enquête sur l’affaire du jeune Mebrek Amirouche à Ait Zemenzer (15 km au Sud de Tizi-Ouzou), dont le corps sans vie a été retrouvé mercredi dans un cours d’eau près d’Agouni Gueghrane (40 km au Sud de Tizi Ouzou), suit toujours son cours et celle-ci n’a pas de lien avec le terrorisme.

C’est ce que le chef d’état-major du 1er Commandement régional de la Gendarmerie nationale, le colonel Aissa Bidel, a affirmé jeudi à Blida.

Il a précisé, lors d’un point de presse, que “nous ne pouvons donner d’autres informations sur cette affaire, tant que l’enquête suit son cours”.

Pour rappel, Mebrek Amirouche (38 ans), commerçant de son état, avait été porté disparu depuis vendredi dernier à Ait Zemenzer.

Sa famille avait reçu le lendemain un appel téléphonique anonyme lui exigeant le paiement d’une rançon de 3 millions DA, contre sa libération.

Le corps sans vie de Mebrek Amirouche a été retrouvé mercredi matin dans un oued près du lieu dit Al Ainceur, dans la commune d’Agouni Gueghrane. Il portait des blessures causées par une arme blanche. Il a été découvert les mains ligotées et le visage mutilé.