Labellisation “Halal” pour les produits importés : l’Algérie élargit la liste

Labellisation “Halal” pour les produits importés : l’Algérie élargit la liste

Après l’annonce d’une nouvelle certification « Halal » obligatoire pour certains produits importés en Algérie fin septembre dernier, voici que les pouvoirs publics englobent plus de produits sous la nouvelle réglementation.

La liste de départ comprend des aliments de base, tels que la viande et les huiles animales, mais aussi des produits transformés, tels que le chocolat ou les biscuits d’origine étrangère. Ainsi, l’Algérie ajoute 3 nouveaux éléments importés à la liste qui devront désormais comporter la mention « Halal ».

Mention « Halal » sur les produits d’importation : la nouvelle liste actualisée dévoilée

La Commission Nationale de Suivi de la Certification Halal sur les produits alimentaires importés a actualisé ce 22 octobre la liste des produits importés devant comporter le label « Halal ». Parmi les modifications apportées à la liste figurent l’ajout de la poudre de lait, de la présure et des arômes artificiels.

À LIRE AUSSI : Quels produits sont concernés par la nouvelle réglementation Halal en Algérie ?

Ces nouvelles règles ont pour objectif de garantir que les produits alimentaires importés répondent aux normes halal, en accord avec les préférences et les besoins de la population algérienne, qui accorde une grande importance à l’origine et à la préparation de ses aliments.

Ainsi, les fournisseurs de produits alimentaires importés sont à présent dans l’obligation de coller une étiquette « halal »sur leur marchandise s’ils veulent la commercialiser en Algérie.

Label « Halal » pour les denrées alimentaires d’importation : quels sont les produits concernés ?

La liste actualisée comprend désormais les catégories de produits suivantes :

  • Les viandes et produits d’origine animale et/ou carnés ;
  • Les huiles et graisses animales ;
  • Les confiseries, notamment les chocolats ;
  • Les gâteaux et les biscuits ;
  • Les additifs alimentaires préemballés destinés à la revente en l’état ou pour les industries alimentaires ;
  • Les laits et dérivés, y compris les caséinates ;
  • Tous les fromages destinés à la transformation ou aux industries alimentaires ;
  • Les préparations pour nourrissons et les préparations de suites ;
  • Les présures ;
  • Les arômes artificiels.

À LIRE AUSSI : Apposition de la mention « Halal » en Algérie : liste des produits importés concernés fixée

Ces nouvelles règles visent à renforcer la transparence et la qualité des produits alimentaires importés en Algérie, tout en respectant les exigences religieuses liées à la préparation et à la consommation des aliments. Les importateurs, les fabricants et les distributeurs de ces produits sont ainsi tenus de se conformer à ces exigences et de veiller à ce que les produits soient étiquetés de manière appropriée pour informer les consommateurs sur leur statut « Halal ».