La télévision via Internet : 60 chaînes pour les clients d’Algérie Télécom

La télévision via Internet : 60 chaînes pour les clients d’Algérie Télécom

7740_Une-Zappe.jpgLe groupe Algérie Télécom proposera prochainement son offre de télévision via Internet (IPTV). Dénommé « Safir », le premier bouquet IPTV algérien comprendra 60 chaînes proposées en exclusivité aux clients d’Algérie Télécom, dès les premiers mois de l’année 2010, selon un communiqué du groupe français Netgem, partenaire du groupe Algérie Télécom (A T).

La société Netgem fournira la technologie nécessaire comme les décodeurs et le logiciel, selon la même source. Avec cette offre, Algérie Télécom fournira ainsi le triple play à savoir, la télévision, l’Internet et la téléphonie IP.

L’identité des chaînes de télévision et les modalités de commercialisation ne sont pas encore indiquées. Mais il est clair que le bouquet comprendra les chaînes étrangères les plus convoitées par les spectateurs algériens, qu’elles soient arabes ou occidentales.

Quant aux prix d’accès, ils seront largement compétitifs par rapport aux offres étrangères sous forme de cartes à puces, selon un responsable de la communication. Outre la télévision numérique terrestre (TNT) qui est en cours de réalisation, Algérie Télécom s’investit dans le champ des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) via Internet.

C’est ainsi que l’opérateur historique de la téléphonie devrait investir, au cours de la période 2009-2013, 100 milliards DA, soit l’équivalent de 1,014 milliard  d’euros pour la mise à niveau technologique des infrastructures de base, l’amélioration de la qualité de service ainsi que le développement du réseau comme le WiFi professionnel au niveau d’infrastructures publiques, telles que les gares, les hôpitaux et les aéroports.

Dans le cadre de sa stratégie e-Algérie 2013 portant l’émergence de la société de l’information, le gouvernement entend faire passer le nombre d’accès Internet ADSL, qui est actuellement de 400.000, à 1.300.000 à la fin de l’année 2010, pour atteindre, dans les cinq prochaines années, les 6.000.000 internautes.

Dans le but de doubler la capacité d’accès à 40 GB/seconde, il est prévu de renforcer les neuf points d’accès ADSL actuels.

Cette stratégie se heurte toutefois, dans les grandes villes, à une détérioration de l’état des câbles ainsi qu’à la multiplication des ondes radioélectriques et aux interférences d’autres systèmes qui nuisent au développement d’un réseau sans fil.

Pour faire face au vol de câbles qui lui coûte chaque année quelque 20 milliards DA, Algérie Télécom a contracté une police d’assurance avec la SAA.

Il  annonce par ailleurs la mise en place d’un système de détection des vols.