La saison estival s’annonce dramatique,54 morts par noyade en 27 jours

La saison estival s’annonce dramatique,54 morts par noyade en 27 jours

P110630-13.jpgBeaucoup de noyades et ce n’est que le début de l’été Les sites les plus mortels sont les barrages, les lacs et les retenues collinaires où il a été enregistré la mort de 42 personnes.

Si l’avènement de la saison estivale incite les vacanciers à l’évasion, notamment la baignade, il demeure annonciateur de nombreux accidents, noyades et autres souvent mortels. Malgré les moyens humains et matériels mis en place par la Protection civile pour affronter ces dangers sous toutes leurs formes, le bilan présenté, hier, pour le seul mois de juin, est édifiant.

Les chiffres donnés par le chef du bureau de l’information et de la sensibilisation au niveau de la direction générale de la Protection civile (Dgpc), le commandant Farouk Achour, en marge d’une session de formation sur le secourisme dédiée aux journalistes de la presse nationale, sont alarmants. 54 décès ont été enregistrés dans les différentes plages et autres lieux de baignade. Les éléments de la Protection civile ont repêché 12 corps inanimés sur les différentes plages du littoral algérien, dont trois classées interdites à la baignade.

Ainsi, les plages de Aïn Témouchent viennent en tête avec trois (03) victimes. Deux personnes ont trouvé la mort dans chacune des wilayas de Tipasa, Bejaïa et Boumerdès. Les plages de la capitale, de Mostaganem et d’Oran ont enregistré, chacune, une seule victime pour le moment. Les sites les plus dangereux sont les barrages, les lacs et les retenues collinaires lesquels ont causé la mort de 42 personnes. Notons que les corps de 16 baigneurs, dont l’âge varie entre 14 et 22 ans, ont été repêchés dans des retenues d’eau de Batna, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Alger, Médéa, Boumerdès, Souk Ahras, et Relizane. Les barrages, les oueds et retenues d’eau ont ainsi fait 21 victimes. Par ailleurs, il est à noter que l’année dernière, le nombre de morts enregistré dans les barrages et autres retenues d’eau était le double de celui enregistré dans les plages, soit 106 décès dans les plages et plus de 210 autres dans les retenues d’eau. C’est dans ce sens que la Protection civile a prévu le lancement d’un spot de sensibilisation portant sur les risques de noyade dans ces lieux classés très dangereux. Un spot qui sera diffusé prochainement sur les chaines de la Télévision nationale ainsi que les chaînes radio.

L’autre cause de mortalité pour les férus de baignade, est bel et bien celle provoquée par les engins nautiques. Ces derniers deviennent de plus en plus en vogue et sont à l’origine de plusieurs blessures graves occasionnées aux baigneurs. Selon la même source, quatre personnes ont été victimes de jet-ski dans les wilayas d’Alger et de Mostaganem. Il est à signaler notamment, que depuis l’ouverture de la saison estivale, les éléments de la Protection civile sont intervenus dans 7233 cas qui ont permis le sauvetage de 3980 personnes de la noyade.