La rougeole est de retour

jeudi 8 novembre 2018 à 11:42
Source de l'article : Lnr-dz.com

PAR Amar Khelifi

Revoici l’épidémie de la rougeole, un peu plus d’un trimestre, à la suite de sa première apparition au mois de mars 2018. Sa propagation a été fulgurante, s’étendant simultanément dans plusieurs wilayas du pays, l’épidémie avait causé la panique au sein de la population. Cette réapparition pour le moins surprenante intervient en un laps de temps très court.

En principe, il y eut une campagne de vaccination de masse dès les premières alertes, couplée d’une situation de veille sanitaire qui devait être diligentée par plusieurs équipes médicales, desquelles avaient pour mission précisément de vacciner la population dont l’âge se situe dans la fourchette de 6 mois à 40 ans. Le ministère de la Santé, de la Population et de la réforme Hospitalière vient de publier un communiqué informant l’opinion publique «que des cas sporadiques de rougeole sont signalés dans certaines wilayas, et que toutes les mesures pour palier à l’apparition de ces cas sont prises conformément au dispositif en vigueur dans le plan national de surveillance, au cas par cas de rougeole, par une notification immédiate de tout cas suspect, puis sa prise en charge médicale, comprenant, selon le communiqué du ministère de la Santé, «l’hospitalisation des cas compliqués, et le déclenchement d’une enquête épidémiologique, puis la confirmation sérologique avec l’organisation d’une campagne de vaccination ciblant l’entourage des malades quel que soit le statut vaccinal».
Le communiqué du ministère rappelle «que la rougeole bien que bénigne reste à très haut risque avec de graves complications, pouvant entraîner le décès, quand elle touche des nourrissons non encore éligibles à la vaccination, les enfants non vaccinés, et les enfants immunodéprimés», c’est-à-dire que les malades atteint par l’infection sont incapables par leur système immunitaire de lutter efficacement contre les microbes. Rappelant que la vaccination est la meilleure protection contre la rougeole, qui est considérée comme la maladie la plus contagieuse des maladies infantiles, ladite institution recommande aux citoyens de la nécessité de vacciner les enfants contre la rougeole, conformément au calendrier national de vaccination.
La rougeole est une maladie mortelle au cas où l’infection n’est pas rapidement pronostiquée, pour que le malade puisse être rapidement pris en charge par des spécialistes. Sa dangerosité n’est plus à établir pour les enfants en bas âge jusqu’à l’adolescence. Lors de la dernière manifestation de l’épidémie de la rougeole qui s’est produite dans la wilaya d’El Bayadh, vers la mi-août 2018 ayant nécessité l’hospitalisation d’une vingtaine de personnes, dont un décès, un bilan provisoire avait été établi par les services du ministère de la Santé, au début du mois de septembre 2018, déclarant que l’épidémie s’est propagée dans 13 wilayas et que le total des cas recensés se compte à plus de 2.317 dont 1.047 à El Oued et 797 à Ouargla.
Il apparaît que des lacunes dans l’organisation du plan national de vaccination perdurent, en raison de la chaîne de froid qui serait déficiente. L’épidémie de la rougeole aurait pu être éradiquée, si les autorités avaient imposé à la population à titre préventif la vaccination obligatoire de tous les nourrissons, identiquement pour l’accès à l’école.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,224 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5