La réponse stratégique du Groupe Emirates au COVID-19

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, Emirates et dnata ont adapté leurs opérations conformément aux directives réglementaires ainsi qu’à l’évolution de la demande pour les voyages.

La compagnie aérienne a eu pour objectif de maintenir les vols de passagers aussi longtemps que possible pour aider les voyageurs à rentrer chez eux dans un contexte où un nombre croissant de pays ont progressivement mis en place des restrictions et des interdictions de voyager, et procéder par la suite à la fermeture de leurs frontières. Emirates continue de maintenir les liaisons internationales de fret aérien, plus que jamais indispensable pour les économies et les communautés, en déployant sa flotte de 777 Cargo pour assurer le transport de produits essentiels, dont les fournitures médicales, et ce à travers le monde.

Avec bon nombre de ses compagnies clientes réduisant drastiquement le nombre de vols ou cessant tout bonnement leurs activités, dnata a également réduit considérablement ses opérations, notamment en fermant temporairement certains de ses bureaux à travers son réseau international.

S.A. Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, Président Directeur Général du groupe Emirates a déclaré : « Le monde est littéralement entré en quarantaine en raison de l’épidémie de COVID-19. C’est une situation de crise sans précédent en termes d’ampleur et d’échelle : géographiquement parlant, ainsi que sur le plan sanitaire, social et économique. Jusqu’en janvier 2020, le Groupe Emirates se portait bien au vu des objectifs financiers de l’année en cours. Mais l’épidémie du COVID-19 a mis tout cela à l’arrêt de manière brusque et éprouvante au cours de ces six dernières semaines. »

« En tant que compagnie aérienne au réseau international, nous nous trouvons dans une situation où nous ne pouvons pas opérer, de manière viable, les services passagers et ce jusqu’à ce que les pays procèdent à la réouverture de leurs frontières et que la confiance des voyageurs soit restaurée. A partir de ce mercredi 25 mars, malgré que nous continuons d’opérer des vols fret, qui reste très actif, Emirates suspend temporairement l’essentiel de ses opérations de transport de passagers. Nous continuons d’observer la situation de très près, et nous rétabliront nos services dès que la situation le permettra. »

A la demande des Etats et de ses clients, Emirates continue d’opérer des vols de transport de passagers et de fret pour soutenir le rapatriement des voyageurs depuis les pays et territoires listés ci-dessous et ce jusqu’à nouvel ordre et tant que les frontières resteront ouvertes et qu’il y aura une demande.

Royaume-Uni, Suisse, Hong Kong, Thaïlande, Malaisie, Philippines, Japon, Singapour, Corée du Sud, Australie, Afrique du Sud, États-Unis et Canada.

La situation restant évolutive, les voyageurs peuvent vérifier l’état des vols sur emirates.com.

Cheikh Ahmed a ajouté par ailleurs : Le Groupe Emirates a un bilan solide et dispose d’importantes réserves de liquidités, et nous pouvons et allons assurément, en prenant les mesures appropriées et opportunes, survivre à une période prolongée de réduction de vols, de sorte à ce que nous serons prêts dès le retour à la normalité. »

Mesure de réductions des coûts

Les perspectives d’évolution de la demande pour les voyages restant faibles sur l’ensemble des marchés, à court et moyen terme, le Groupe Emirates a mis en place une série de mesures pour limiter les coûts. Ceci comprend:

  • Report ou annulation des dépenses discrétionnaires
  • Gel de tous les processus de recrutement et activités de consulting non essentiels
  • Recherche avec les fournisseurs de solutions économiques et efficientes
  • Encouragement au départ en congé payé ou non des employés, en raison de la réduction des vols
  • Réduction temporaire de 25% à 50% du salaire de base de la majorité des salariés du Groupe Emirates pour une période de trois mois. Les employés continueront de percevoir leurs autres indemnités au cours de cette période. Les employés de premiers échelons sont exemptés de réduction du salaire de base.
  • Les présidents d’Emirates et de dnata – Sir Tim Clark et Gary Chapman – consentent à une réduction de salaire de base de 100% pendant trois mois.

A propos de la décision de réduire les salaires de base, Cheikh Ahmed a déclaré : « Plutôt que de demander aux salariés de quitter l’entreprise, nous avons choisi de mettre en place une baisse temporaire du salaire de base car nous souhaitons protéger nos effectifs et garder nos employés talentueux et qualifiés le plus longtemps possible. Nous voulons éviter de supprimer des emplois. Nous voulons également être en mesure de relancer rapidement nos activités et services pour nos clients dès que la demande aura reprise. »

Le Groupe Emirates dispose d’une forte liquidité, avec une trésorerie saine, mais à l’heure actuelle, il est plus prudent de prendre les mesures qui s’imposent pour réduire nos coûts. Emirates reste déterminée à servir ses marchés et se tient prête à reprendre un programme de vol normal dès que les autorités compétentes l’auront permis.

Protéger les clients, les employés et les communautés

Le Groupe Emirates surveille de près la situation et reste en contact permanent avec toutes les autorités compétentes afin de pouvoir mettre en œuvre les dernières directives pour assurer la sécurité et préserver la santé des voyageurs et de ses employés.

L’entreprise a fortement déconseillé à ses employés d’entreprendre des voyages non essentiels, mis en œuvre des politiques de travail à domicile pour tous les employés dès lors que possible sur le plan opérationnel, amélioré les procédures de nettoyage et de désinfection dans ses installations, introduit un contrôle de la température aux principaux points d’entrée de ses bureau et lancé des campagnes de sensibilisation internes sur l’hygiène des mains et les gestes sanitaires pour réduire les risques de contamination au COVID-19.

Au cours des dernières semaines, la compagnie aérienne a également mis en place des mesures de nettoyage et de désinfection approfondie sur tous ses avions au départ de Dubaï par mesure de précaution. Par ailleurs, Emirates collabore étroitement avec les aéroports pour mettre en œuvre les mesures de contrôle exigées par les autorités locales.

Les employés en première ligne, tels que les personnels de bord et les équipes travaillant aux aéroports, ont également reçu le soutien nécessaire pour effectuer leur travail en toute sécurité, notamment en leurs fournissant les produits désinfectants pour les mains et les masques de protection lorsque nécessaire.

Le groupe Emirates soutient pleinement toutes les initiatives visant à protéger la santé des communautés sur tous les marchés où il opère, notamment la réponse nationale des EAU COVID-19.

Cheikh Ahmed a déclaré : « Nous traversons une période sans précèdent pour l’industrie aérienne mais nous parviendront à surpasser les difficultés. Notre business en prend un coup, mais ce qui compte avant tout, c’est que, à long terme, nous prenions les bonnes décisions dans l’intérêt de nos clients, de nos employés et des communautés que nous servons »