La rentrée pour les enseignants fixé au 1er septembre, les absents auront tort

dimanche 18 août 2019 à 9:31
Source de l'article :

Le ministère de l’Education nationale a instruit les enseignants de l’ensemble du pays de signer leur présence au sein de leurs établissements à la date fixée, les réfractaires à cette règle feront l’objet « de sanctions sévères».

La rentrée scolaire aura lieu comme prévue, le 4 septembre prochain, pour les élèves des trois paliers ! Les enseignants sont appelés quant à eux à rejoindre leurs établissements respectifs dès le 1er du même mois. Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prévient dès lors, «gare» aux absents… Le même département a, par conséquent, instruit les enseignants de signer leur présence au sein de leurs établissements à la date fixée, les réfractaires à cette règle feront, dit-il, l’objet «de sanctions sévères».

Dans le même registre, le responsable du secteur fait savoir que les mêmes corrections seront appliquées pour les cas de dépôt de certificats maladie de longue durée sans l’autorisation de la Cnas.

Dans une circulaire adressée aux différentes directions de l’éducation, il est écrit que «le personnel éducatif se doit de respecter les dates fixées pour la rentrée sociale». Le ministère explique en outre, qu’il est nécessaire que chaque enseignant rejoigne à temps son établissement, car c’est de cette manière que les programmes scolaires pourront être achevés à temps et dans des conditions normales. Dans ce sens, Abdelhakim Belabed a indiqué que les certificats de congés de maladie longue durée qui sont déposés de façon continue par les enseignants ont tendance à ralentir l’évolution de ces mêmes programmes. Il a également pointé du doigt le fait que nombre de ces éducateurs prennent des congés de ce type pour pouvoir dispenser des cours particuliers chez eux, car «plus lucratifs».
Selon les services du ministère de l’Education, chaque année, des centaines d’enseignants déposent des certificats de congés de maladie à la rentrée scolaire, à savoir au mois de septembre qui a enregistré au moins 55 % de demandes.

Rappelons que la rentrée scolaire aura lieu aux dates fixées, soit le 4 septembre pour les élèves, le 18 août pour l’administration centrale et enfin, le 25 août pour les administrations, comme confirmé par le responsable du secteur.

Il y a quelques semaines, des rumeurs faisant part d’un éventuel report de la rentrée scolaire ont été diffusées, notamment à cause de la hausse record des températures enregistrées ces dernières semaines. Chose qu’a très vite démentie Abdelhakim Belabed ; «Il n’y a aucune raison pour reporter la prochaine rentrée scolaire», avait souligné le ministre appelant les partenaires sociaux à «contribuer à la réussite de ce rendez-vous».

Massiva ZEHRAOUI

 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
63 queries in 0,213 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5