La réconciliation nationale, un modèle à suivre pour l’instauration de la sécurité et la stabilité

lundi 12 novembre 2018 à 14:18
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER – La présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Fafa Sid Lakhdar Benzerrouki, a affirmé dimanche à Alger que la réconciliation nationale en Algérie constituait « un modèle à suivre » pour l’instauration de la paix et de la stabilité dans les différentes régions du monde.

Intervenant à une rencontre avec les membres de la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) au Mali, Mme Benzerrouki a précisé que l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale constituait « une source d’inspiration pour plusieurs pays en pleine crise », soulignant que cette expérience se veut « un modèle à suivre » pour la résolution des conflits internes des pays.

Evoquant le parcours historique de cette expérience notamment ce qui a trait aux aspects juridiques de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, la présidente du CNDH a mis en avant les efforts consentis par le chef de l’Etat pour exposer cette charte et sensibiliser les citoyens sur son importance et ce à travers ses différentes sorties sur le terrain et rencontres populaires.

Mettant en avant le rôle de la société civile dans la promotion de la réconciliation nationale, la même responsable a appelé les membres de la Commission à sensibiliser la société civile malienne sur l’importance de la mise en oeuvre de la réconciliation nationale en tenant compte les spécificités du pays.

Elle a évoqué par ailleurs, les procédures juridiques et administratives adoptées par les autorités en termes de prise en charge des victimes de la tragédie nationale, saluant le rôle de l’Armée nationale populaire (ANP) dans la lutte antiterroriste.

Cette rencontre était une opportunité également pour Mme. Benzerrouki pour évoquer le rôle et l’histoire du Conseil qu’elle préside, exprimant sa disponibilité à assister « les frères maliens en matière de promotion des droits de l’Homme ».

Pour leur part, les membres de la CVJR ont exprimé « leur forte volonté » pour s’inspirer de l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale eu égard à ses résultats positifs, à leur tête l’instauration de la paix et la sécurité nationales.

La délégation malienne conduite par Ousmane Oumarou Sidibe, aura plusieurs activités en relation avec la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation nationale, les droits de l’homme ainsi que les modalités de prise en charge et de l’indemnisation des individus concernés par l’Accord de paix au Mali.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,726 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5