La réconciliation, El-Qods et les réfugiés au menu de la 29e session du Conseil central palestinien

mercredi 15 août 2018 à 15:32
Source de l'article : Www.aps.dz

RAMALLAH (Territoires palestiniens) – La 29ème session du Conseil central palestinien s’ouvre mercredi à Ramallah (Cisjordanie) pour discuter de la réconciliation palestinienne, des développements autour de la ville sainte d’El-Qods occupée et des réfugiés palestiniens, a rapporté l’agence de presse Wafa.

Un « avant-projet incluant les initiatives internationales, arabes et populaires des développements palestiniens » sera à l’ordre des travaux du Conseil qui se poursuiveront demain jeudi, a précisé l’agence dans une dépêche. Outre la situation interne et la nécessité d’accomplir la réconciliation interpalestinienne, il sera également question d’évoquer les développements autour de la ville sainte d’El-Qods occupée, objet de tentatives de judaïsation et la situation des réfugiés palestiniens. La session sera aussi l’occasion de débattre des voies et moyens de faire face à la dite loi israélienne  »État-nation du peuple juif », ainsi que de la demande de « l’annulation de la reconnaissance d’Israël« .

D’autres points importants seront mis sur la table de cette 29ème session du Conseil central palestinien. Il s’agira entre autres du mécanisme « de transition de l’Autorité à l’État« , sachant que la question de l’État a été réglée aux Nations Unies par une résolution en 2002 où la Palestine est devenue un pays observateur ayant tous les droits au même titre que d’autres pays. Ce qui a permis à la Palestine de pouvoir prendre part aux activités de toutes les organisations et institutions de l’ONU, a rappelé l’agence Wafa.

Le président palestinien Mahmoud Abbas prononcera « un discours important » à l’ouverture de la session, a précisé l’agence. Début août en cours, le ministère palestinien des Affaires étrangères a réaffirmé qu’il poursuivra les démarches politiques et diplomatiques en vue de renforcer le front international, rejetant les politiques américaines partiales vis-à-vis de l’occupation israélienne. A cet effet, le ministère s’est indigné de « l’escalade de l’attaque israélo-américaine » visant la cause palestinienne et « les droits justes et légitimes » du peuple palestinien.

Le ministère a dénoncé ainsi la série de mesures et d’actions « tendant à effacer les questions » de la solution permanente, par la force d’occupation, en remplaçant la loi et la légitimité internationale ainsi que les accords et références internationaux de paix, par une politique « d’imposer les changements radicaux sur le terrain au bénéfice de l’occupation israélienne« .

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,212 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5