La pression sur l’Union européenne s’amplifie

lundi 14 décembre 2009 à 0:34
Source de l'article :

Aminatou Haïder.jpgLes travaux de la conférence internationale des villes jumelées avec les villes du Sahara occidental ont pris fin hier à Alger avec l’adoption d’une déclaration finale et d’une motion de soutien à la militante sahraouie en grève de la faim Aminatou Haider.

Dans leur résolution finale, les participants ont convenu d’adresser des lettres d’interpellation aux instances internationales dont l’ONU, l’UE et l’UA ainsi que d’autres groupements régionaux.

«Au terme de nos travaux, nous, représentants en tant qu’élus locaux décidons d’adresser au SG de l’ONU et au président du Conseil de sécurité, une pétition pour exiger la mise en œuvre immédiate des résolutions pertinentes onusiennes, reflet de la volonté de la communauté internationale recommandant l’organisation transparente d’un référendum d’autodétermination loyal pour les populations du Sahara occidental ainsi que de saisir urgemment les institutions internationales, européennes, africaines, américaines, asiatiques, océaniques, confessionnelles pour qu’elles s’impliquent davantage et sans détour en faveur du droit et de la justice et qu’elles contribuent à permettre au peuple sahraoui, peuple colonisé, de choisir librement son destin par un référendum», ont-ils écrit.

Les 350 élus du monde ainsi que les représentants de la société civile demandent «instamment» au Conseil de sécurité d’élargir le mandat de la Minurso pour ainsi «assurer le respect des droits de l’homme dans les territoires occupés».
Ils ont condamné «la spoliation systématique par le Maroc des ressources naturelles du Sahara occidental, avec la complicité de certains gouvernements et sociétés multinationales».

Les participants ont de ce fait dénoncé les accords de pêche UE-Maroc, qui autorisent la pêche dans les eaux territoriales sahraouies.

Sur le plan opérationnel, les participants ont conclu à renforcer globalement la solidarité internationale à partir des gouvernements et conseils élus locaux, de développer des programmes d’aide humanitaire, de médiatiser la lutte des Sahraouis et enfin d’encourager l’implication des juristes dans la défense des positions sahraouies. Pour ce faire, les participants ont annoncé l’installation d’une structure permanente de coordination entre ses membres, afin de mettre en œuvre les recommandations adoptées.

Par ailleurs, le président de l’EUCOCO, Pierre Galan, a appelé à intensifier les pressions sur l’Espagne qui sera présidente de l’UE en janvier, en vue de ne pas renouveler les accords de pêche avec le Maroc ainsi qu’à empêcher la conclusion d’un accord pour un probable « statut avancé» à ce dernier.

La prochaine conférence internationale des villes jumelées avec les villes du Sahara occidental aura lieu en Italie en 2011, nous a-t-on précisé.

Y. M.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 8,998 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5