La mort de Michael Jackson fait toujours des curieux

La mort de Michael Jackson fait toujours des curieux

article_michael-jackson.jpgD’après le «Los Angeles Times», le bureau de médecine légale de Los Angeles a déploré mercredi des brèches dans son système de sécurité informatique.

Le certificat de décès de Michael Jackson, stocké sur ses ordinateurs, aurait été consulté plus de 300 fois par le personnel.

Les autorités craignent que les salariés espions aient eu accès à des informations confidentielles concernant l’enquête en cours.

Plus d’une douzaine de membres de l’équipe ont accédé sans permission aux documents confidentiels.

Le certificat de décès, rendu public le 7 juillet, aurait été scruté par les indiscrets dès le soir du décès de la star, le 25 juin.

Des copies du document auraient été imprimées plusieurs fois et distribuées dans les bureaux.

Pourtant, «il n’y a qu’une seule personne de l’enquête sur Monsieur Jackson qui avait besoin d’une copie du certificat de décès, et c’était l’enquêteur principal», souligne Craig Harvey, l’enquêteur en chef rattaché au médecin légiste.

Sommés de détruire les documents

Dans un mail adressé au personnel du bureau le 9 juillet, les dirigeants somment les employés de «détruire tous les documents qu’ils auraient imprimés sans autorisation».

Deux ordinateurs du bureau, protégés par des identifiants différents de ceux habituellement utilisés pour les autres décès, contiennent les renseignements d’enquête sur le décès de Michael Jackson.

Craig Harvey a affirmé qu’une enquête serait mise en place pour vérifier que rien n’avait été pillé par des employés mal intentionnés.

Dans les cas normaux, tout membre de l’équipe de médecine légale a accès aux mots de passe.

Mais le dossier du roi de la pop avait bénéficié d’une sécurité accrue, avec des autorisations de consultation réduites.

Quant aux dossiers écrits, ils sont, selon l’enquêteur, «mis sous clé».