La majorité occupait des chalets à Alger, 1.586 familles relogées en décembre

La majorité occupait des chalets à Alger, 1.586 familles relogées en décembre

logements_const1.jpgDans le cadre du programme, lancé en mars de l’année en cours, pour le relogement des familles occupant des logements précaires dans plusieurs quartiers de la capitale, pas moins de 466 familles ont été relogées, hier, dans la cité de 1.600 logements à Draria dans la wilaya d’Alger. Parmi ces bénéficiaires, de logements de types F2 et F3, plusieurs familles résidaient dans des chalets situés sur le site Ali- Amrane 2 à Bordj El-Kiffan.

D’autres nouveaux propriétaires occupaient, quant à eux, le bidonville de la rue des Essences à Hussein Dey ainsi que quelques immeubles vétustes à Mohamed Belouizdad. Il est à citer que cette opération est, selon l’Agence de presse algérienne qui cite Mohamed Rahaimia, directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière OPGI d’Hussein Dey, la dernière de l’année qui s’achève. De son côté, Mohamed Smaïl, directeur de l’habitat de la wilaya d’Alger, a souligné que 1.586 familles issus de plusieurs cartiers de la capitale ont été relogées, durant le mois de décembre 2010. Il a, dans ce sens, ajouté que pendant les 3 dernières opérations, 95 recours ont été enregistrés par ses services. Afin d’assurer le bon déroulement de cette opération, quelque 2.000 agents, plus de 1.000 camions et 60 bus ainsi que d’autres moyens matériels et humains ont été mobilisés, informe-t-on.

En outre, des éléments de la Protection civile, équipés des moyens d’intervention rapide, particulièrement des ambulances, de la Gendarmerie nationale et ceux de Ppolice ainsi que d’autre agents de l’entreprise NetCom, ont été également mobilisés pour ce faire.

Par ailleurs, afin de faciliter le transfert des familles et la prise en charge de leurs préoccupations notamment les recours, plusieurs bureaux d’orientation ont été ouverts par les services de l’OPGI au niveau du site d’accueil de Draria. Pour ce qui est de la scolarisation des enfants, les services de la wilaya d’Alger ont mobilisé 487 places pédagogiques pour ces derniers, indique-t-on de même source. Il est toutefois utile de noter que cette nouvelle cité comporte des espaces verts et des moyens de divertissement dans le but de répondre aux besoins des enfants et des citoyens qui, faut-il le souligner, doivent sauvegarder ces espaces vitaux.

Parmi les bénéficiaires figure Rachid, père de 3 enfants. Il a exprimé sa satisfaction d’avoir été logé à la cité de 1.600 logements de Draria. Les 5 membres de sa famille ont tenu à saluer les efforts déployés par l’État pour leur relogement dans des « conditions décentes », ont-ils témoigné. Ils ont, dans ce sens, souligné les affections à l’instar de l’allergie et l’asthme dont ils souffraient du fait de l’humidité qui caractérise les chalets. Espérons, pour en finir, que les 14 appartements restant verront prochainement leur ayants droit.