La liste des médicaments interdits d’importation établie

La liste des médicaments interdits d’importation établie

04.jpgLe ministère de la santé a convoqué l’ensemble de producteurs et importateurs nationaux de médicaments.

L’objet de cette rencontre est l’annonce de la troisième liste de médicaments interdits d’importation, qui sera adoptée à partir de l’année prochaine.

Cette réunion à laquelle prendront part les acteurs les plus importants du marché de médicaments en Algérie, notamment, les laboratoires pharmaceutiques, le producteurs et exportateurs, se tiendra au siège du ministère de la santé.

Les participants à cette réunion détermineront la liste définitive de médicaments interdits d’importation. Les deux précédentes listes, rappelle-t-on comptaient environ 1300 médicaments, dont les compagnies et laboratoires étrangers installés en Algérie se sont engagés d’en produire une partie, notamment le groupe Saidal.

Les pouvoirs publics visent, par ces mesures, à encourager la production du médicament générique et réduire la facture d’importation, qui a atteint en 2009, environ 1.743 milliards de dollars, contre 1.864 milliards de dollars en 2008. soit une baisse estimée à 6.50%. Cette baisse a continué jusqu’au premier semestre de 2010 où elle a atteint 698.34 millions de dollars au premier semestre de 2010, contre 915.78 millions de dollars dans la même période de 2009.