La JSK maintenue en Ligue 1, l’entraineur Bouzidi réclame du couscous à la viande

La JSK maintenue en Ligue 1, l’entraineur Bouzidi réclame du couscous à la viande

Nommé entraineur de la JSK le 1er mai dernier, Youcef Bouzidi a réussi à mener son équipe à se maintenir parmi l’élite. Objectif atteint, le coach réclame à la Kabylie un plat couscous à la viande. Sa déclaration après le match face au NC Magra.

C’est fait ! La JS Kabylie a réalisé le maintien en Ligue 1 Mobilis, au terme d’une saison cauchemardesque. Le grand mérite revient, évidemment, à l’entraineur Youcef Bouzidi.

Venant succéder à Miloud Hamdi le 1ᵉʳ mai dernier, l’un des techniciens les plus chevronnés en Algérie a réalisé des résultats très satisfaisants. Avec zéro défaite, il a mené le club phare de la Kabylie à assurer sa survie parmi l’élite.

À LIRE AUSSI : JS Kabylie : Hamdi remercié, Bouzidi lui succède

Après la victoire du maintien décrochée face au NC Magra (2-0), le coach était l’homme le plus heureux du monde. Lors de la conférence de presse d’après-match, il a fait une déclaration insolite.

“Je veux découvrir la belle Kabylie que je vois dans la télévision”

En effet, il a réclamé à la Kabylie un plat couscous à la viande. « Je le demande devant vous (les médias) et en direct : je veux un plat couscous à la viande dans le plus beau village de la Kabylie. Je veux découvrir l’un des villages de Tizi-Ouzou que je ne vois que sur la télévision ». A-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « J’avais déjà demandé un plat couscous à la viande lors de mon précédent passage à la JSK. On me l’a promis, mais je n’avais rien vu par la suite. Ce qui m’a déçu, est qu’un entraineur étranger, qui était venu pour me succéder, a été convié à un plat couscous dans un village de la Kabylie. On lui a même fait porter un bournous ». Regrette Bouzidi.