La flambée des prix de l’huile de table fait réagir Cévital

La flambée des prix de l’huile de table fait réagir Cévital

La flambée des prix de l’huile de table, qui connaissent une hausse importante ces derniers jours, fait réagir le groupe Cevital.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi, le groupe Cévital, dont le PDG est Issad Rebrab, a apporté des précisions quant à la hausse des prix de l’huile de table.

Selon Cevital, la flambée des prix de l’huile de table est due à des facteurs extérieurs, dont l’augmentation des prix des matières premières sur le marché mondial et la dégringolade du dinar face au dollar américain.

L’augmentation des prix “ne concerne pas uniquement les huiles, elle touche également d’autres produits comme les pâtes alimentaires et le lait, pour ne citer que ceux-là”, a précisé la même source.

“Elio, faite à base d’huile de Soja, est exonérée de droits et taxes. Par contre, Fleurial, huile de qualité supérieure, composée à 100% d’huile de Tournesol, est soumise à 19% de TVA, 5% de droits de douanes et 2% de taxe de contribution à la solidarité. Quant à Fleurial DUO, mise récemment sur le marché, Elle est constituée d’un mélange de deux huiles végétales avec une large prédominance d’huile de Tournesol. Elle est de ce fait, soumise à une TVA de 19%”, a détaillé le groupe Cevital.

Zebdi : « Le prix de l’huile est plafonné »

Dans une déclaration à Algérie360 lundi dernier, le président de l’APOCE, Dr Mustapha Zebdi a proposé une forte baisse voir une exonération de la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) sur certains types de produits ayant une large consommation pour faire face à l’augmentation des prix.

Pour Zebdi, cela va inévitablement résulter d’une baisse des prix des produits alimentaires. Pour ce qui est de l’huile de table, le président de l’APOCE a indiqué avoir reçu une réponse du ministère du Commerce, visant à sanctionner toute augmentation au prix de vente plafonné par l’Etat, de ce produit.