La DGSN prête à assurer la sécurité routière lors de la prochaine rentrée scolaire

La DGSN prête à assurer la sécurité routière lors de la prochaine rentrée scolaire

DGSN-Annaba.jpgLa Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a affirmé mercredi que les services de la sûreté à travers l’ensemble du territoire national étaient « prêts » à accueillir la prochaine rentrée scolaire.

Les services de la sûreté à travers l’ensemble du territoire national « sont prêts à accueillir la nouvelle rentrée scolaire et œuvreront, grâce aux ressources humaines et matérielles mobilisées, à assurer la sécurité des élèves et étudiants et assurer la sécurité routière », a indiqué dans une déclaration écrite à la presse le responsable de la communication et des relations publiques de la DGSN, Djilali Boudalia,

Il a précisé que le directeur général, le général major Abdelghani Hamel, suivait « en personne » les réunions de coordination avec « toutes les parties territorialement compétentes en vue de conjuguer les efforts et de réguler le trafic routier ».

Il a souligné également que d’autres mesures de prévention entreront en vigueur avant la rentrée scolaire dont « l’activation des unités de radars et l’intensification des opérations de contrôle aux alentours des établissements éducatifs ».

D’autre part, le commissaire divisionnaire a insisté sur l’importance de la sensibilisation dans le cadre de ces mesures, rappelant le « rôle permanent des services de la sûreté nationale dans la sensibilisation aux questions liées à la sécurité du citoyen ».

La DGSN « supervise à chaque rentrée scolaire avec la coordination des parties concernées le cours sur la prévention routière », a-t-il tenu à faire remarquer.

Par ailleurs, M. Boudalia a souligné que la stratégie de prévention routière a permis la réduction du nombre de victimes des accidents de la route parmi les enfants en âge de scolarisation. Les chiffres de l’année précédente au niveau des zones urbaines affichaient 56 morts et 2 837 blessés parmi les enfants âgés de 6 à 15 ans, soit un taux de 4,41% pour les morts et 10,10% pour les blessés par rapport à la saison scolaire 2012/2013.