Royaume-Uni : la cigarette électronique bientôt en vente dans les pharmacies ?

Royaume-Uni : la cigarette électronique bientôt en vente dans les pharmacies ?

Une première. Londres s’apprêterait à reconnaître la cigarette électronique comme un dispositif médical. Avec l’un des taux de tabagisme les plus bas d’Europe ; Le Royaume-Uni veut devenir le premier pays dans le monde à prescrire la vapoteuse comme dispositif médical.

En effet, ce projet a été annoncé, il y a quelques jours, par Sajid Javid, Secrétaire d’État à la santé et aux affaires sociales britanniques. Selon lui, cette mesure “s’attaquera aux disparités flagrantes des taux de tabagisme dans tout le pays”.

Selon un communiqué du ministère britannique de la Santé, les médecins pourraient décider au cas par cas s’il est approprié de prescrire une cigarette électronique à des patients pour les aider à arrêter de fumer. Par ailleurs, le gouvernement anglais a tenu à souligner que les e-cigarettes ne sont pas sans risques, mais elles sont moins nocives que les cigarettes.

Il convient de noter que les britanniques encouragent, depuis plusieurs années, le passage de la cigarette aux produits alternatifs sans combustion dont la cigarette électronique ou le tabac à chauffer afin d’accélérer la transition vers un “royaume sans fumée”.

Philip Morris se démarque

Face à cette nouvelle, Philip Morris International (PMI) a vite réagi. En effet, dans un communiqué rendu public, le Président External Affairs, Grégoire Verdeaux, a salué le projet du gouvernement britannique.

Cette nouvelle voie de prescription simplifiée et réglementée offre une occasion supplémentaire d’aider les habitants des régions les plus pauvres d’Angleterre – où la prévalence tabagique est particulièrement élevée – à abandonner la cigarette (…) L’approche progressive du gouvernement britannique en matière de réduction des risques liés à la consommation de cigarettes a déjà contribué à ce qu’un grand nombre de fumeurs utilisent de meilleures alternatives comme les cigarettes électroniques ou le tabac à chauffer“, a-t-il écrit dans le communiqué.

Nous espérons que les autres gouvernements et organismes de régulation reconnaîtront les mesures supplémentaires prises par le gouvernement britannique pour offrir de meilleures alternatives aux adultes qui continueraient autrement à fumer des cigarettes“, a-t-il ajouté.

Pour rappel, Philip Morris s’est lancé, ces dernières années, dans la lutte antitabac. “Un avenir sans fumée”, c’est le slogan que PMI met en avant pour mettre fin aux cigarettes traditionnelles et encourager le passage des fumeurs adultes qui ne veulent pas arrêter de fumer à des produits alternatifs à risque réduit et sans combustion, dont sa technologie de tabac chauffé IQOS qui chauffe le tabac sans le bruler.