La campagne durera jusqu’au 7 octobre: Sensibilisation contre le tabagisme en milieu scolaire à Constantine

mardi 18 septembre 2018 à 15:01
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Sous le slogan «Générations sans tabac», l’unité d’aide au sevrage tabagique de l’Etablissement public de santé de proximité (EPSP) Ben-M’hidi à Constantine a lancé cette semaine une campagne antitabac à travers les structures sanitaires et les établissements scolaires.
Cette campagne, qui durera jusqu’au 7 octobre, a été instituée Journée nationale antitabac et sera couronnée par une journée de sensibilisation organisée dans un établissement scolaire de la ville, un lycée ou un CEM, car le milieu scolaire est particulièrement visé par cette action. Les médecins vont tenter de sensibiliser les lycéens et collégiens aux dangers du tabagisme sur la santé, notamment le risque de cancers, de bronchites chroniques ou de problèmes cardiovasculaires, influant sur les résultats scolaires car le tabac détruit les cellules du cerveau du fumeur et engendre la perte de concentration.
Les organisateurs tablent sur l’importance de la prévention à destination des jeunes. «Il y a nécessité de tout faire pour que ces enfants ne tombent pas dans le «piège» de la première cigarette», a-t-on indiqué. A noter qu’une étude montre qu’en Algérie 8 sur 10 élèves ont consommé leur première cigarette avant l’âge de 12 ans. Par ailleurs, la caravane de sensibilisation se posera le samedi 22 septembre à la polyclinique de la cité Boussouf avec des experts qui sensibiliseront un maximum de personnes en mettant en relief les dangers du tabagisme qui représente un véritable problème de santé publique en Algérie et provoque plus de
15 000 morts par an, soit une moyenne de 45 décès chaque jour. Selon la chargée de l’unité d’aide au sevrage tabagique de l’EPSP Ben-M’hidi, Dr Abla Benabbas-Boudemagh, il est difficile de convaincre juste les fumeurs pour consulter afin d’arrêter de fumer.
Durant le premier trimestre de l’année en cours, l’unité a reçu 70 fumeurs. Au mois d’avril, le nombre de consultations a atteint les 20 fumeurs et en mai 27. «Grâce aux journées portes ouvertes organisées durant les mois de mai et juin, nous avions pu toucher 367 fumeurs en plus», a-t-elle précisé avant d’ajouter «à titre comparatif, nous avons reçu durant l’année 2016 pour consultation 47 fumeurs, et en 2017 c’était 147 pour toute l’année».
Ilhem Tir

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,257 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5