Kateb Yacine, Abdelkader Alloula et Albert Camus revisités

dimanche 10 janvier 2010 à 0:17
Source de l'article :

1929.jpgLe premier trimestre de l’année 2010 s’annonce riche pour le Centre culturel français d’Oran avec un certain nombre d’activités, entre conférences, représentations théâtrales, hommages, cours de langue et lectures poétiques de textes d’auteurs algériens. Le thème de l’émigration se taille toutefois la part du lion.

Le Centre culturel français à Oran inscrit dans ses temps forts des évènements touchant aux thèmes du théâtre, des spectacles, du cinéma, des conférences littéraires et scientifiques ainsi que des expositions. L’émigration aura également son temps fort dans l’éventail culturel concocté par le centre culturel.

Gaëtan Pellan, directeur du CCF, fait part d’un cycle de quatre rencontres pour débattre la question cruciale de l’émigration-immigration. Les travaux du regretté Abdelmalek Sayad, inventeur de la sociologie de l’émigration, seront associés avec le Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d’Oran.

Des chercheurs algériens se pencheront sur la problématique de l’émigration avec un travail de création théâtrale par la troupe Darja intitulé À la recherche de harraga. Une compagnie de danse sera l’invitée du CCF alors que tout au long du premier trimestre 2010, des conférences sur la philosophie, l’anthropologie, la sociologie du monde du travail au monde du théâtre seront données par des spécialistes en la matière.

“Notre démarche consiste à développer un travail de stage et de pratique pour tisser des liens avec le large public et les artistes étrangers et algériens”, dit le directeur du centre. Il mettra en exergue le travail de Romain Fhor de la compagnie Garence dans le cadre de stage de théâtre.

Ainsi, la voix et le regard dans l’espace seront revisités à travers les textes de Kateb Yacine, Abdelkader Alloula, Leïla Sebbar, Mouloud Feraoun, Rachid Boudjedra, Malek Haddad, Rachid Mimouni, Mohamed Dib et Albert Camus. La nouvelle médiathèque accueillera un ciné-doc pour les adultes et un ciné-goûter pour les enfants. Les parents seront contents à l’idée de se retrouver dans le monde cyclique des conférences littéraires tout en ayant un œil attendri sur leur progéniture. Une autre bonne nouvelle pour celles et ceux qui veulent affiner la langue de Voltaire.

Désormais, ce sont deux sites qui seront mis à leur disposition au niveau de l’USTO et au lycée Pasteur. Sur ce plan, il est utile de noter que pas moins de 250 étudiants ont suivi des cours de français durant la dernière session. Enfin, une riche palette animée par un panel d’hommes et de femmes de culture est offerte aux Oranais du 1er janvier au 31 mars prochain. Un programme donc riche, varié et plein de nouveautés et de promesses.

Le public appréciera, car il aura l’embarras du choix, entre les différentes activités qui comprennent tous les arts confondus, notamment le théâtre, le cinéma ou encore la littérature. L’hiver sera chaud à Oran…

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,099 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5