Judo en Algérie : Fethi Nourine jette l’éponge

Judo en Algérie : Fethi Nourine jette l’éponge

Tout le monde se rappelle la fameuse décision qu’a prise le judoka algérien Fethi Nourine, qui consiste à ne pas affronter son adversaire israélien lors des précédents Jeux Olympiques à Tokyo. Le tirage au sort avait mis le judoka sur la voie d’un combat contre un Israélien.

Une décision qui a suscité une grande polémique, et suite à laquelle il a eu un grand soutien de la part de la population arabe, notamment les Algériens.

Cependant, le natif d’Oran, lui et son entraîneur, ont été suspendus par la Fédération internationale de judo (IJF), pour une période de 10 ans, jusqu’en 2031, et ce, pour s’être retirés des Jeux Olympiques de Tokyo.

Sur ce, le champion national algérien de judo, Fathi Nourine, a annoncé récemment sa retraite définitive, après avoir été condamné de 10 ans d’interdiction de jouer.

” J’ai décidé de prendre ma retraite ” (Fethi Nourine)

En effet, l’athlète a déclaré : ” j’ai décidé de prendre ma retraite, après la décision de me suspendre pour 10 ans, et d’aller travailler dans le domaine du coaching “, ajoutant : ” je ne cesserai jamais de soutenir la cause palestinienne, quoi qu’il arrive “.

Par ailleurs, il convient également d’indiquer qu’à l’époque, ledit judoka avait déclaré que son soutien politique à la cause palestinienne l’empêchait de rivaliser avec Butbul.

Rappelons que Fethi Nourine et son entraineur sont interdits de tous les événements et activités de l’IJF jusqu’au 23 juillet 2031, bien qu’ils puissent faire appel de leurs interdictions devant le Tribunal arbitral du sport, selon la décision de la Fédération internationale de judo.