JSK : Hamiti non qualifié face à Tevragh Zeina

JSK : Hamiti  non qualifié face à Tevragh Zeina

article-34044-jsk.jpgPour une surprise, c’en est une ! L’attaquant de la JSK, le seul évoluant en pointe, Farès Hamiti en l’occurrence, ne jouera pas cet après-midi face à Tevragh Zeina.

Et pour cause, il n’est tout simplement pas qualifié à prendre part à la compétition continentale. La raison ? La JSK n’a pas déposé de demande de licence auprès de la Confédération africaine, avons-nous appris hier matin de source sûre.

En effet, la JSK, qui a remis avant la fin du mois de décembre dernier les dossiers des joueurs qu’elle voulait qualifier à la compétition continentale CAF, n’aurait, selon la même source, pas joint celui de l’attaquant Hamiti pour des raisons que l’on ignore.

Même après avoir envoyé pour la deuxième fois les dossiers des nouvelles recrues, celui de Hamiti ne figurait pas dans la liste. Ainsi, le staff technique kabyle ne pourra pas compter sur ses services  aujourd’hui face à Tevragh Zeina.

Son nom figurait sur la liste des libérés

Beaucoup s’interrogent certainement sur la raison exacte qui aurait fait que l’attaquant de la JSK, Farès Hamiti, ne  bénéficie pas d’une licence africaine au même titre que les autres joueurs ayant défendu le maillot de la JSK lors de la précédente édition de la Champions League.

Une source proche de la direction kabyle nous a confié que le nom du joueur figurait sur la liste des joueurs que la JSK devait libérer lors du précédent mercato. Du coup, la direction n’a pas jugé utile de joindre son dossier pour ne pas perdre une licence africaine. Reste maintenant à savoir si la direction a rectifié le tir en déposant son dossier avec les nouvelles recrues. Le cas contraire, il ne sera pas autorisé à jouer même en cas de qualification au prochain tour  encore moins en phase de poules.

Belhout ne l’aurait su qu’hier matin

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entraîneur en chef de la JSK, Rachid Belhout, qui, jusqu’à hier, s’est montré réjoui d’avoir récupéré une bonne partie des joueurs blessés en prévision de cette importante rencontre comptant pour le match aller du second tour de la CAF,  n’aurait appris la nouvelle de la non-qualification de Hamiti qu’hier matin, à l’occasion de l’ultime séance d’entraînement des Canaris.

Avant-hier, à l’issue de la séance, Belhout, qui faisait pour nous la lecture de la liste des joueurs disponibles, avait bel et bien cité le nom de Hamiti qui allait même faire son entrée dans le match en attaque.

Une situation inconfortable pour le staff technique

La non-qualification de Hamiti à la Coupe de la CAF, qui s’ajoute à un certain nombre de joueurs blessés, met le staff technique, Rachid Belhout en particulier, dans une situation inconfortable lorsque l’on sait que la JSK cherchera cet après-midi à assurer une bonne partie de la qualification au prochain tour en marquant le plus de buts possible.

L’absence de Hamiti, auteur du doublé qui a qualifié la JSK en quarts de finale de la Coupe d’Algérie, constituera, à coup sûr, un handicap pour Belhout qui devra trouver en extrême urgence les solutions à même de permettre à la JSK de remporter son match avant d’aller confirmer deux semaines plus tard à Nouakchott.

Tedjar le plus indiqué pour le remplacer

La nouvelle de la non- qualification de Hamiti cet après-midi face à Tevragh Zeina va chambouler tous les calculs du staff technique, notamment dans le choix des joueurs à aligner en attaque. Ne disposant pas de beaucoup de solutions de rechange, Rachid Belhout  pourrait éventuellement opter pour la paire d’attaque Tedjar-Yalaoui. Dans ce cas de figure, il est fort probable que   Ziti  s’occupe du côté droit en défense, alors que Remache sera décalé en ailier.

Hamiti a regagné son domicile hier après-midi

Dès qu’il a appris qu’il n’est pas bénéficiaire d’une licence africaine et sa non-qualification au match de cet après-midi, Hamiti est rentré chez lui à Blida. Il aurait, selon ce que nous avons recueilli d’une source sûre, appris avec beaucoup d’amertume la nouvelle, lui qui tenait beaucoup à confirmer son retour en Coupe de la CAF.

Les quinze joueurs qualifiés pour aujourd’hui

Outre les joueurs blessés, Belkalem et Yahia-Cherif, et Naïli, suspendu, ainsi que les nouvelles recrues, qui ne sont pas encore qualifiées par la CAF, la JSK se présentera cet après-midi avec un effectif amoindri.

Ils ne seront donc que quinze joueurs à figurer sur la feuille de match qui comportera les noms suivants : Asselah, Berrefane, Ziti, Remache, Rial, Nessakh, Berchiche, Oussalah, El Orfi, Douicher, Saïdi, Tedjar, Younes, Yalaoui, Lamhene.

Hamiti : «Je souhaite bonne chance à mon équipe»

«C’est vrai, je ne pourrai pas jouer face à Tevragh Zeina. Les dirigeants m’ont informé que je ne bénéficiais pas de licence. C’est vrai aussi que je ne m’attendais vraiment pas à cette triste nouvelle, mais j’ai pris mon mal en patience. Tout ce que je pourrai vous dire, c’est que je souhaite que mes partenaires fassent un grand match et réalisent une belle victoire qui va assurer à toute l’équipe une qualification au prochain tour», s’est contenté de nous déclarer Hamiti vraisemblablement inconsolable.

Remache apte pour le service

Bonne nouvelle pour les Kabyles, l’arrière droit, Belkacem Remache, qui avait contracté une blessure de la cheville suite à un tacle involontaire de Sofiane Khellili, deux jours avant le match de coupe, a repris avant-hier le chemin de l’entraînement. Le joueur, qui n’était pas concerné par le match de coupe contre le Mouloudia d’El Eulma, a été remplacé par le jeune international, Khoutir Ziti, qui a été plus ou moins bon dans ce poste.

Seulement, les supporters kabyles, qui commencent à s’habituer à la façon de jouer de Remache, qui, peu à peu, commence à retrouver sa forme, espèrent bien que Rachid Belhout l’incorporera contre le Tevragh Zeina, cet après-midi, du moment qu’il ne ressent plus aucune douleur à la cheville. L’arrière droit, qui était derrière le but décisif de Yahia-Cherif contre l’ES Mostaganem, n’attend qu’un clin d’œil de son coach pour rechausser ses crampons et retrouver sa place de titulaire perdue sous la coupe d’Alain Geiger qui ne le faisait pas jouer régulièrement. D’ailleurs, c’est avec Belhout que le joueur a commencé à se sentir libre que ce soit en défense, et il s’en sort bien, ou en attaque, avec ses dribles et ses feintes. Pour le moment, personne ne sait qui d’entre les deux sera titularisé, mais le plus important, c’est que celui qui débutera la partie n’aura qu’à se donner à fond pour contribuer à une victoire qui propulsera l’équipe au prochain tour de cette compétition.

Remache : «Titulaire ou remplaçant, l’essentiel est la qualification»

Contacté par nos soins hier, Belkacem Remache, qui a fait l’impasse sur le match de Coupe contre le Mouloudia d’El Eulma après une blessure de la cheville, nous a fait savoir qu’il ne ressentait plus aucune douleur. Le joueur, qui a réintégré le groupe avant-hier, estime que Rachid Belhout pourra compter sur ses services contre le Tevragh Zeina.

Alors qu’il était prévu que vous fassiez l’impasse sur le match contre le Tevragh Zeina, vous avez repris quand même les entraînements ; êtes-vous rétabli de la blessure ?

Oui, il était prévu que je sois out pour ce match contre le Tevragh Zeina après la blessure que j’ai contractée à la cheville, mais après avoir effectué des soins chez Guillou, je me suis complètement rétabli. Je ne ressens aucune douleur. La preuve, j’ai réintégré le groupe avant-hier. J’ai effectué les exercices avec mes coéquipiers le plus normalement du monde.

Vous avez réintégré le groupe, vous êtes donc prêt à reprendre votre place demain (entretien réalisé hier) ?

Vous savez, ce n’est pas à moi de décider. Il faut poser cette question à l’entraîneur car c’est lui le premier responsable de l’équipe. En ce qui me concerne, je vous ai dit que je suis prêt à cent pour cent pour reprendre ma place. Maintenant, le dernier mot revient au coach. S’il a besoin de mes services, je répondrai présent.

Un match important vous attend demain, avez-vous une idée sur votre adversaire ?

Non, on ne connaît pas cette équipe, mais cela ne veut pas dire que nous allons prendre cette rencontre à la légère. Au contraire, nous allons faire de notre mieux pour faire le plein à domicile car il est toujours difficile de jouer la qualification à l’extérieur. Donc, il faut prendre l’adversaire très au sérieux. Une équipe qui a pu revenir avec la qualification du Mali ne doit être que bonne. Les joueurs doivent tout faire pour maintenir cette série de victoires enregistrées depuis la venue de Rachid Belhout à la JSK.

Quel est le scénario idéal pour vous dans cette confrontation ?

Le meilleur scénario dans ce genre de rencontre, c’est de marquer dès le coup d’envoi de la partie. Par la suite, il faut gérer le match tout en essayant d’aggraver la marque. Comme vous le savez, le match retour aura lieu en Mauritanie, cela veut dire qu’il nous faut marquer le maximum de buts à domicile pour jouer la seconde manche en toute tranquillité.

Vous allez évoluer devant des gradins vides ; ne trouvez-vous pas que le coup de pouce des supporters va vous manquer ?

Effectivement, les encouragements de nos supporters vont nous manquer car ils avaient l’habitude de nous soutenir en Coupe d’Afrique. C’est vrai qu’ils ne seront pas présents dans les gradins, mais nous allons leur dédier la victoire après le match. Toutefois, on aura besoin d’eux en Coupe d’Algérie contre le CRB.

Saïdi : «Nous devons gagner avec un score large»

«Nous avons bien préparé ce match et nous comptons même le gagner avec un score sécurisant. On doit impérativement marquer des buts qui nous mettront à l’abri d’une mauvaise surprise au match retour. Nous regrettons toutefois l’absence de nos supporters en raison du huis clos.»