Journée internationale de la langue maternelle aujourd’hui : Une célébration particulière pour tamazight

mercredi 21 février 2018 à 10:11
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Les langues non reconnues et non soutenues par les Etats finissent toutes par s’éteindre par ces temps de mondialisation qui n’a pas de place pour les faibles.

La Fête internationale de la langue maternelle sera célébrée aujourd’hui 21 février à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri dans un contexte très particulier. Cette langue amazighe dont certaines variantes sont en danger d’extinction est consacrée langue nationale et officielle en Algérie. Pour rajouter une couche à ces vents favorables, le jour de l’An amazigh, Yennayer, est également officiellement reconnu et consacré Fête nationale chômée et payée. Il est indéniable que jamais depuis des millénaires, la langue amazighe ne s’est trouvée dans de bonnes conditions pour son émancipation. Deux faits majeurs indiquent si besoin l’importance capitale des deux évènements: officialisation de la langue et de Yennayer, que vient de connaître la langue amazighe en Algérie. D’abord, l’Unesco qui signale qu’en 2018 une langue disparaît toutes les deux semaines.
Les langues non reconnues et non soutenues par les Etats finissent toutes par s’éteindre par ces temps de mondialisation qui n’a pas de place pour les faibles.
L’autre fait qui était plus qu’alarmant concerne en fait les 13 variantes de la langue amazighe qui sont citées parmi celles qui sont en danger d’extinction par l’Unesco justement. A présent donc, le danger semble s’éloigner, car l’introduction de l’enseignement de tamazight dans l’école algérienne est le plus grand bien qu’on puisse lui faire. Mieux encore, selon Si EL Hachemi Assad qui intervenait dans un forum de radio Tizi Ouzou avait annoncé que l’enseignement de tamazight commencera dans les maternelles et les classes préparatoires. C’est là, également, une meilleure protection de l’enfant du choc linguistique qu’il subit lors de son premier jour d’école. L’enseignement de tamazight et son officialisation sont une véritable muraille dressée à l’avancée de ce danger de disparition créé par les conditions prévalant dans un passé très récent.
Pour fêter cette date symbole, la direction de la culture en partenariat avec plusieurs organismes en lien direct avec la promotion de la langue amazighe, a préparé un riche programme. Des expositions, des ateliers pour enfants, ainsi que des communications seront présentées par des spécialistes de la question. Une conférence d’ouverture sera donnée en tamazight par Hassan Helouane, enseignant à luniversité Mouloud-Mammeri et Abdellah Akoub, inspecteur de tamazight à la direction de l’éducation. «La langue maternelle, son importance dans l’identité et la personnalité» sera le thème abordé par ce spécialiste et avant de céder la place à des activités organisées par des enfants, les plus concernés par cette journée.
Cette journée, affirmaient de nombreuses personnes au fait de la question, doit à l’avenir être mise à profit pour des échanges entre les locuteurs de toutes les régions du pays. C’est, précisent-ils, la meilleure manière de remettre au goût du jour la pratique quotidienne de cettre langue pour des millions de locuteurs qui en ont perdu l’usage ces 10 dernières années seulement. Un grand travail devrait accompagner en effet les efforts de l’Etat pour l’enseignement de tamazight. Les locuteurs des anciennes générations espèrent ainsi trouver des cadres surtout associatifs, afin de pouvoir transmettre la langue à leurs enfants.

Par 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,210 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5