Journée-débat sur le film Mustapha Benboulaid «Le legs de la Révolution, un devoir pour les jeunes de le chérir»

Journée-débat sur le film Mustapha Benboulaid «Le legs de la Révolution, un devoir pour les jeunes de le chérir»

P120221-07.jpgHassan Kechache dans le rôle du héros du film

Ahmed Rachedi a annoncé l’existence d’autres projets cinématographiques sur les artisans de la glorieuse Révolution de Novembre dont Larbi Ben M’hidi, le colonel Lotfi, Krim Belkacem.

Le legs de la Révolution de Novembre 1954 «est tellement précieux qu’il est du devoir des jeunes de le chérir», a déclaré dimanche à Oran, l’historien Daho Faghrour, lors d’une journée-débat sur le film Mustapha Benboulaïd. M.Faghrour, doyen de la faculté des sciences humaines et civilisation islamique de l’Université d’Oran, a plaidé, lors de cette rencontre, animée par le réalisateur Ahmed Rachedi, le scénariste Bekhouche et le héros du film, Hassan Kechache, pour le respect du patrimoine historique et sa promotion en oeuvres cinématographiques. «Ce film sur un héros de la guerre de Libération nationale, d’une rigueur et fidélité exemplaires, permettra aux nouvelles générations d’apprécier le passé de la nation et son indépendance chèrement acquise grâce aux énormes sacrifices», a souligné M.Faghrour, estimant que ce film «reflète la réalité historique, même si on ne peut pas résumer une vie de plusieurs années en deux heures». Le réalisateur du film Mustapha Benboulaïd, Ahmed Rachedi, qui s’est prêté à plusieurs questions des étudiants lors des débats, a annoncé l’existence d’autres projets cinématographiques sur les artisans de la glorieuse Révolution de Novembre dont Larbi Ben M’hidi, le colonel Lotfi, Krim Belkacem, financés par le ministère de la Culture.

Cette journée-débat a été organisée par la faculté des sciences humaines et civilisation islamique de l’Université d’Oran dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de l’Indépendance.