Japon: violent séisme de 8,9 , nombreux blessés à Tokyo, tsunami de 4 mètres sur la côte Pacifique

vendredi 11 mars 2011 à 9:53
Source de l'article :

RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT  " AFP PHOTO / HO / NHK"  -  NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS A screen grab taken from news footage by Japanese Government broadcaster NHK on March 11, 2011 shows cars on a flooded street following an earthquake-triggered tsumani in Miyagi prefecture. A massive 8.8-magnitude earthquake shook Japan, unleashing a powerful tsunami that sent ships crashing into the shore and carried cars through the streets of coastal towns.        JAPAN OUT        AFP PHOTO / HO / NHKUn très puissant séisme — de magnitude 8,9 — a frappé vendredi le nord-est du Japon, faisant violemment tanguer les immeubles de Tokyo et provoquant un tsunami de plus de 4 mètres de haut sur la côte Pacifique.

Selon les médias, « de nombreux blessés » ont été rapportés jusqu’ici, mais pas de mort. Le ministère de la Défense a dépêché des navires sur place.

Les autorités ont mis en garde contre des vagues pouvant atteindre jusqu’à six mètres de haut, et la télévision publique NHK a rapporté qu’un tsunami de 4,2 mètres de hauteur avait déferlé sur le port de Kamaishi, dans la préfecture d’Iwate (nord-est).

Selon l’agence de presse Jiji, le parking du parc Disney Resort, à un trentaine de km à l’est de Tokyo, était inondé.

La secousse, d’une magnitude de 8,9 selon l’Institut de géophysique américain (USGS) qui l’avait auparavant estimée à 7,9, puis 8,8, s’est produite à 24,4 km de profondeur à 14H46 (05H46 GMT) et à une centaine de km au large de la préfecture de Miyagi.

« Nous avons été secoués si violemment qu’il fallait s’accrocher pour ne pas tomber », a témoigné une responsable de la municipalité de Kurihara, la plus durement touchée dans cette préfecture.

« Nous ne pouvions pas nous échapper de l’immeuble parce que les secousses n’arrêtaient pas de se succéder », a-t-elle dit à l’AFP par téléphone.

A Tokyo, situé à quelque 380 km de distance, les gratte-ciel, construits sur des structures parasismiques spéciales, ont très longuement tangué, après le séisme qui a duré pendant plus de deux minutes.

Un toit s’est effondré vendredi sur un bâtiment du centre de Tokyo où 600 étudiants participaient à une cérémonie de remise de diplôme, faisant de nombreux blessés, selon les pompiers et les médias.

Dans les bureaux et les habitations, des objets ont chuté des étagères, les ascenseurs ont été stoppés automatiquement, tandis que des millions de personnes se précipitaient dans les rues.

Dix incendies ont été signalés dans la capitale, et il y aurait plusieurs blessés selon les médias.

L’aéroport international de Narita, situé à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Tokyo, a suspendu le trafic et décidé d’évacuer les bâtiments.

Les télévisions ont stoppé leurs émissions pour retransmettre en direct des images des immeubles tremblant sur leur base à Tokyo.

« J’étais au bureau, au dixième étage de mon immeuble. Les murs ont commencé à trembler, puis tous les meubles. Je n’ai jamais connu ça ici, j’ai eu peur! », a expliqué Horikane Saki, une employée de bureau du quartier de Ginza descendue avec ses collègues quelques minutes après la secousse.

Des milliers de résidents et salariés de ce quartier de commerces et d’affaires étaient encore massés dans les rues plus d’une heure et demie après le séisme, de crainte de répliques.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
64 queries in 0,158 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5