Irrigation des champs agricoles: Beaucoup reste à faire

lundi 18 mars 2019 à 8:46
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

A. E. A.

Irrigation des champs agricoles: Beaucoup reste à faire

La wilaya de Constantine a enregistré nombre de projets destinés au secteur de l’Agriculture et ce, à l’effet d’en améliorer le volet de l’irrigation, à l’instar de la création d’un périmètre d’irrigation, dans la région de Ain Abid, mais cela demeure encore insuffisant, estime le directeur de l’Hydraulique, B. Nadjib.
Vu que la wilaya ne possède pas de grands barrages, un programme de réalisation de 20 retenues collinaires a été inscrit, pour un volume global estimé à près de 9 millions de m³. « Ainsi, dans ces conditions, dit-il, nous sommes avec le secteur des Services agricoles à penser ensemble pour essayer de créer un périmètre d’irrigation de près de 4.000 ha, ce qui est loin de représenter une mince affaire », avoue-t-il.

Ce projet nécessité des études approfondies, afin d’éviter l’usage des eaux des oueds, même traitées.

Pour sa part le directeur des Services agricoles, Yassine Ghédiri, insistera sur l’insuffisance des ressources en eaux réservées à son secteur, pour booster la production. Le volume des retenues collinaires est très loin de répondre à la demande en la matière.

Le seul espoir demeure la coopération avec la direction des Ressources en eau pour le transport des eaux du barrage de Beni Haroun, mettant ainsi à disposition les volumes indispensables à la relance de la production.

Toutes les actions entreprises dans ce sens, actuellement, consistent, en réalité, en des bricolages de peu d’effet, tandis que la seule possibilité en mesure de pousser de l’avant et plus haut la production agricole, avec la qualité requise, reste ces apports des eaux de Beni Haroun.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,176 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5