Irrégularité de la collecte des ordures ménagères depuis dix jours: Des habitants d’Aïn El Turck interpellent le wali

Irrégularité de la collecte des ordures ménagères depuis dix jours: Des habitants d’Aïn El Turck interpellent le wali

Rachid Boutlelis

Irrégularité de la collecte des ordures ménagères depuis dix jours: Des habitants d’Aïn El Turck interpellent le wali

     Plusieurs quartiers et localités de la commune d’Aïn El Turck, connaissent, depuis plusieurs jours, des perturbations dans la collecte des ordures ménagères. Une situation qui n’a pas été sans susciter le courroux des habitants qui viennent de lancer un appel au wali d’Oran pour intervenir et mettre un terme à leur calvaire. A ce titre, les riverains du quartier Commandant Ferradj, communément appelé douar ‘Maroc’, dans la municipalité d’Aïn El Turck, ont pris attache avec ‘Le Quotidien d’Oran’ pour exprimer leur vif désappointement contre la flagrante irrégularité des rotations des camions chargés de la collecte des ordures ménagères.
Selon nos interlocuteurs, la situation a pris des proportions alarmantes, depuis le gel des activités de l’APC. « Juste après la saison estivale la prise en charge de la collecte s’est améliorée, mais depuis une quinzaine de jours, nous avons constaté une nette perturbation de la collecte, dans notre quartier et même dans plusieurs localités de la commue », assure un habitant de Hai Bensmir. Une visite des lieux, effectuée hier, a permis de constater de visu la situation de déliquescence, prévalant dans plusieurs quartiers, qui s’identifie à travers des tas d’ordures et autres détritus, entassés pèle mêle sur les trottoirs et les coins des rues dépourvues d’éclairage public. Dans l’obscurité ambiante régnant dans ce quartier, chiens et chats effarouchés par l’impressionnante morphologie des rats, se disputent rageusement la pitance autour des amas d’ordures dégageant une odeur pestilentielle.
L’odeur nauséabonde et le sordide état des lieux créés par l’entassement des ordures dans ces quartiers agressent l’odorat et la vue du plus imperturbable « Cela fait une dizaine de jours que le camion de ramassage des ordures ne passe que rarement dans nos lieux de résidence, c’est inadmissible! Au lieu de se chamailler pour le poste de maire, il vaudrait beaucoup mieux pour nos gestionnaires d’entreprendre des opérations à même d’améliorer notre cadre de vie », se sont indignés des riverains abordés par ‘Le Quotidien d’Oran’. Nos interlocuteurs ont affirmé avoir saisi, à travers des requêtes, les responsables concernés pour tenter d’attirer leur attention sur la dégradation manifeste de leur cadre de vie et celui de l’environnement, dans plusieurs quartiers de la municipalité d’Aïn El Turck. « A priori personne ne se soucie de notre déplorable situation. Nos élus sont beaucoup plus occupés par des luttes de leadership ».
Toujours est-il que devant cette situation indésirable qui tend à perdurer, les riverains de nombreux quartiers ont confié au ‘Quotidien d’ Oran’, « qu’après avoir usé de tous les recours que nous confère la loi de la République, nous nous réservons le droit de saisir le wali d’Oran. Nous essayons, par nos propres moyens, de remédier à cette situation par le biais de volontariat, mais cela nous dépasse ». concluent nos interlocuteurs.