Alaâ Sadek tire sur la presse égyptienne

mardi 8 décembre 2009 à 12:40
Source de l'article :

Alaâ Sadek.jpgIl n’est pas normal que seule l’Egypte détient la vérité
Le journaliste égyptien Alaâ Sadek n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour s’en prendre à la presse de son pays en la conseillant d’arrêter leur campagne. Il félicitera même les Verts pour leur qualification au Mondial sud-africain, après une absence de 24 ans. L’intervention du journaliste en question a eu lieu lors de l’émission «Droit de réponse» de la chaîne Al Hayet. Il a encore une fois fait preuve de neutralité après que ses compatriotes se soient acharnés sur l’Algérie, son emblème et ses martyrs.

C’est la presse égyptienne qui a commencé les hostilités
Alaâ Sadek n’a pas manqué d’adresser un doigt accusateur en direction des journalistes égyptiens qui, selon lui, ont été les premiers à allumer la mèche des hostilités dès la fin du match Algérie-Zambie et qui a abouti à cette crise entre les deux pays. Il a tenu à rappeler les titres de la presse égyptienne qui ont fait sortir les Algériens de leurs gonds : «Toute l’Egypte contre l’Algérie face au Rwanda» ou bien «Le Cairo Stadium va être le cimetière des visiteurs».

Les Algériens ont usé de leur droit de réponse
Sadek a fait comprendre aux Egyptiens qu’ils devaient s’attendre à une réaction des Algériens, suite à l’offensive de la presse de son pays. Il a cité en premier le journal El Heddaf, du moment qu’il était le premier journal à répliquer aux tentatives de déstabilisation des Egyptiens. Il a ensuite évoqué les incidents de Khartoum reconnaissant que le président de la FAF, Raouaraoua, n’a fait que défendre les intérêts de son pays et qu’il n’a fait aucun mal aux Egyptiens, comme ils ne cessent de le faire croire à leur peuple.

Le peuple algérien est musulman et arabe de père en fils
En réponse aux accusations sans fondement de certains Egyptiens, Alaâ Sadek a confirmé si besoin est que le peuple algérien est musulman (Il l’a redit quatre fois) et que personne n’a le droit de soutenir le contraire. Il a conseillé aux journalistes de son pays de ne pas faire l’amalgame entre le football et la notoriété d’un peuple qui était aux côtés des Egyptiens durant la guerre contre Israël.

Il n’est pas normal que seule l’Egypte détient la vérité
En évoquant les incidents de Khartoum, Sadek s’interroge sur les raisons qui font que l’Egypte tient encore à ces histoires dignes des films comiques en soutenant encore que l’Algérie n’a pas été agressée durant son séjour en Egypte contre des agressions caractérisées contre les Egyptiens au Soudan. «Il n’est pas possible que les Marocains, les Soudanais et mêmes les Suisses mentent, alors que les Egyptiens ont raison en endossant la responsabilité aux Algériens, que ce soit au Caire ou à Khartoum», s’interroge-t-il.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 5,950 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5