Institut d’éducation physique et sportive : réunir les « meilleures » conditions pour une formation de qualité

Institut d’éducation physique et sportive : réunir les « meilleures » conditions pour une formation de qualité

arton142813-c7eb3.jpgLe ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Mebarki, a affirmé lundi à Alger que son secteur était « soucieux » de garantir les meilleures conditions pour une formation de qualité aux étudiants de l’institut d’éducation physique et sportive (IEPS) à Sidi Abdallah (Université d’Alger 3).

Ces conditions consistent en la réalisation de plusieurs projets d’investissement pour la réhabilitation et l’aménagement des structures du complexe sportif de Dely Ibrahim.

Le secteur de l’enseignement supérieur « est soucieux de garantir une formation de qualité aux étudiants à travers la réalisation d’un nombre de projets d’investissement pour la réhabilitation et l’aménagement de structures relevant du complexe sportif de Dely Ibrahim », a indiqué le ministre, en réponse à une question posée par le député Filali Ghouini lors de la plénière de l’APN sur le retard accusé dans la mise à disposition des étudiants de l’IEPS de terrains pour la pratique sportive.

Il s’agit d’une première opération d’investissement d’une valeur de 100 millions de dinars pour l’aménagement d’un terrain de football et d’un stade d’athlétisme à Dely Ibrahim, dont les études techniques ont été finalisées pour la désignation de l’opérateur maître d’oeuvre et dont les travaux d’aménagement ont été lancés en décembre 2013 pour une durée de quatre mois, conformément aux délais fixés, a-t-il souligné.

Le secteur « espère que ce projet soit réalisé selon les normes internationales notamment à travers l’aménagement d’un terrain couvert de gazon artificiel de 5ème génération », a affirmé M. Mebarki, soulignant que le deuxième projet d’investissement, estimé à 80 millions de dinars concerne l’aménagement de stades non couverts réservés aux sports collectifs et l’aménagement de terrains pour les sports de lancer, couverts de gazon naturel.

Concernant les salles omnisports situées dans ce site, le ministre a dit que l’université d’Alger 3 était en cours d’élaboration des fiches techniques et d’évaluation, en prélude à un troisième projet d’investissement pour la réhabilitation, l’aménagement et l’équipement de ces salles, précisant que la piscine olympique de ce site « a été réhabilitée avec une enveloppe de 100 millions de dinars ».

Il a cité « les entraves » qui empêchent l’exploitation de cette piscine. Il a souligné que « certaines familles occupent plusieurs structures de cette piscine », affirmant que le ministère « ne ménage aucun effort en vue d’accélérer le relogement de celles-ci ».

En attendant la réalisation de l’ensemble des opérations suscitées, les entraînements et exercices des étudiants de l’IEPS se déroulent au niveau des structures sportives et salles omnisports de Benaknoun relevant de l’université d’Alger, outre le recours, dans le cadre des conventions de coopération avec le ministère de la jeunesse et des sports, à des structures relevant de ce département ministériel à l’instar des piscines de Draria et de Koléa, a souligné M. Mebarki.