Importation des véhicules de moins de trois ans : Combien coûteront-ils pour les Algériens ?

lundi 16 septembre 2019 à 9:21
Source de l'article : Lexpressiondz.com

L’avant-projet de loi de finances 2020, présenté mercredi dernier en Conseil de gouvernement, prévoit de réintroduire l’importation de véhicules de moins de trois ans.

Ça y est ! c’est officiel, les véhicules de moins de trois ans seront importés à partir de janvier 2020. La question qui se pose maintenant, se rapporte aux prix de ces marchandises. Combien coûteront-elles pour les Algériens ?
Ce qui est sûr, c’est que plusieurs facteurs entrent en jeu pour calculer le prix, dont le taux de change sur le marché parallèle, la taxe à la valeur ajoutée ainsi que les taxes douanières et les frais du transport. Importation de véhicules d’occasion : taxe douanière, TVA et transport. Si on prend l’exemple d’une voiture citadine proposée sur les sites de vente de voitures sur Internet à 10.000 euros, le prix équivaudrait à 192 millions de centimes de dinars, avec le taux de change actuel sur le marché parallèle, qui est de 192. S’y ajoute la taxe douanière, qui représente 15 % du prix, soit 28,8 millions, et la TVA, qui est de 19 %, donc 36,4 millions de centimes. Il reste encore le prix du transport, dans les environs de 600 euros (11,5 millions). La voiture coûterait alors 268,7 millions à un acheteur algérien.
Le même modèle avec les mêmes caractéristiques est proposé entre 280 et 300 millions sur les sites de ventes de véhicules en Algérie. En comparant les deux prix, on constate un écart qui peut atteindre 30 millions de centimes.
Par-conséquent, l’importation de voitures de moins de 3 ans coûterait moins cher que leur achat sur le marché local de véhicules d’occasion. Il reste par contre à savoir si cette autorisation influencera le marché des voitures d’occasion en Europe et si elle va limiter la spéculation sur les marchés locaux pour qu’enfin les véhicules soient vendus à des prix raisonnables. Par ailleurs, seulement les véhicules à essence ou GPL sont concernés. En effet, l’avant-projet de loi de finances 2020, présenté mercredi dernier en Conseil de gouvernement, prévoit de réintroduire l’importation de véhicules de moins de trois ans d’âge, mais sous conditions.
Seuls les véhicules à motorisations essence sont concernés par la disposition, par conséquent, les citoyens algériens ne pourront pas importer les véhicules diesel. Autre condition : les véhicules d’occasion de moins de trois ans d’âge doivent être équipés de kits GPL/GNC ou en être pré disposés. Les citoyens algériens désireux d’importer un véhicule d’occasion de moins de trois ans d’âge doivent alimenter en devise leur compte bancaire domicilié en Algérie. Aussi, un seul véhicule peut être importé tous les trois ans.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
64 queries in 0,303 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5