Imam agressé à Maghnia : “l’accusé partiellement irresponsable de ses actes”, Cour de Tlemcen

Imam agressé à Maghnia : “l’accusé partiellement irresponsable de ses actes”, Cour de Tlemcen

Par le biais d’un communiqué rendu public aujourd’hui par la cour de la wilaya de Tlemcen, cette dernière a donné plus de détails concernant l’agression de l’imam de la mosquée Ali Ben Abi Taleb, situé dans le quartier de l’Arbi Ben M’hidi à Maghnia le 23/04/2023 par une personne qui répond aux initiales “S.M.”.

Suite aux résultats de l’enquête préliminaire menée par les services de sécurité de la région de Maghnia et après avoir soumis l’auteur de l’agression à un examen médical par un psychiatre, il s’est avéré que le principal concerné souffre d’un trouble mental et est partiellement irresponsable de ses actes !

De ce fait, le juge d’instruction près la cour de Tlemcen a ordonné de le placer dans un établissement psychiatrique à Sidi Chami, Oran, selon une décision en date du 25/04/2023, sachant que cette décision a pris effet le même jour. On notera également que le procureur de la cour de Maghnia a ordonné la comparution immédiate de l’agresseur pour poursuivre les enquêtes et compléter les procédures juridiques en la matière.

Une individu atteint d’un trouble mental agresse un imam

Dans le même sillage, il convient de rappeler que les services de sécurité de la wilaya de Tlemcen ont réussi à arrêter l’agresseur de l’imam Saïd Tamtari de la mosquée Ali Ben Abi Taleb dans le quartier de l’Arbi Ben M’hidi à Maghnia. En effet, l’accusé a poignardé la victime après la prière du dhuhr.

Ce qui a nécessité l’intervention des éléments de la protection civile qui ont immédiatement transporté le cheikh à l’hôpital Chaaban Hamdoun où il a reçu les soins nécessaires. Suite à cet incident, le directeur des affaires religieuses et des biens de la wilaya de Tlemcen, Badreddine Imrani, a rendu visite à l’imam en compagnie de plusieurs autres responsables pour s’assurer de l’état de santé de la victime.