Ils étaient près d’un million de manifestants à Béjaïa !

samedi 9 mars 2019 à 11:16
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Pour le troisième vendredi consécutif, la mobilisation citoyenne pour le changement du système politique en place dans le pays et contre un autre mandat de Bouteflika ne s’estompe pas et prend de plus en plus d’ampleur dans la wilaya de Béjaïa.
Hier, en milieu de journée, soit deux heures avant le coup d’envoi de la manifestation, l’esplanade de la Maison de la Culture Taos-Amrouche et les artères situées aux alentours étaient bondées de monde.
L’on observera également une impressionnante mobilisation de la gent féminine à la marche de ce vendredi 8 mars, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la Femme. Il faut dire que l’appel lancé par le Collectif des femmes libres et indépendantes de Béjaïa a reçu un très large écho auprès des femmes qui se sont déplacées des quatre coins de la wilaya pour exprimer haut et fort leur colère contre ce qui est qualifié «de malaise social généré par l’oisiveté du système», indique-t-on dans une déclaration appelant à s’organiser et à proclamer leur refus du 5e mandat «d’un Président mal en point depuis plus de 5 ans déjà». «Restons sur les traces des braves femmes qui ont marqué le mouvement féministe, pour faire de la journée du 8 Mars une journée de lutte, non pas une journée folklorique comme à l’accoutumée. Réinvestissons le terrain et revendiquons nos droits : pour l’abrogation du code de la famille et l’égalité hommes/femmes dans tous leurs droits», écrit plus loin dans sa déclaration le même collectif.
A 14h, il était quasiment impossible de marcher, la principale artère menant vers la place de la Liberté Saïd-Mekbel, point de chute de la manifestation, était noire de monde. C’est une véritable marée humaine qui a déferlé dans les rues de la ville.
De nombreux observateurs de la scène politique locale parlent de près d’un million de personnes ayant pris part à la manifestation de rejet du système et opposées au renouvellement d’un autre mandat à Bouteflika.
La mobilisation citoyenne de ce vendredi a battu tous les records. Jamais une manifestation de rue n’a drainé autant de personnes, même du temps des impressionnantes mobilisations du mouvement citoyen du Printemps noir de 2001.
Les femmes sont, faut-il le signaler, aussi de très loin plus nombreuses que les hommes à la marche dans l’après-midi de ce vendredi. Aux premiers carrés de la manifestation, les marcheuses, brandissant une large banderole sur laquelle l’on pouvait lire «Les femmes s’engagent, système dégage» tout comme l’immense déferlante humaine, n’ont pas cessé de scander des slogans hostiles au pouvoir. «Rendez-nous l’Algérie», «Pouvoir assassin», «Bouteflika berra», «Système dégage», «Djazaïr hourra dimocratia», «Ulac smah ulach», ont été autant de slogans repris en chœur, résonnant sur plusieurs kilomètres à la ronde, par l’immense foule.
Dans une parfaite organisation, les manifestants et les manifestantes, dans une ambiance riche en couleurs, drapés du drapeau algérien et de l’emblème amazigh, ont, durant de longues heures, dansé, chanté en reprenant des slogans fustigeant le pouvoir politique en place et réclamant un changement radical du système. Malgré l’impressionnante mobilisation citoyenne, la manifestation s’est déroulée dans une totale sérénité.
Les manifestants se sont quittés dans le calme en se donnant rendez-vous pour occuper la rue tout en insistant sur le caractère pacifique jusqu’au départ du système et de tous les hommes politiques incarnant ce régime politique.
A. Kersani/Kamel Gaci

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,293 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5