Il y’a 60 ans, la France effectuait le premier essai nucléaire à Reggane

jeudi 13 février 2020 à 13:09
Source de l'article : Algerie360.com

Il y’a de cela 60 ans, le 13 février 1960 la France coloniale a effectué son premier essai nucléaire « Gerboise bleue », dans la région de Reggane dans la wilaya de Adrar, au sud algérien.

En effet, ce 13 février 1960, la bombe au plutonium d’une puissance de 70 kilotonnes, l’équivalent de trois bombes d’Hiroshima, est placée au sommet d’une tour de 100 mètres. Vers 7 heure du matin, l’explosion est déclenchée, donnant un gigantesque éclair qui illumine le ciel et vitrifie le sable sous l’effet de la chaleur dans un rayon de 300 mètres.

La puissance de cette bombe atomique dépasse les 450 kilotonnes, soit l’équivalent de trois bombes d’Hiroshima. De ce fait, les autorités coloniales ont tenté de minimiser la gravité de ces essais dans la région, et affirmaient à l’époque que Reggane était une région inhabitée et désertique.

Quelques mois plus tard, les habitants commençaient à manifester les premières conséquences néfastes, telles la perte de vue et l’apparition de nouvelles maladies jamais enregistrées dans la région, en plus de la chute de la production agricole, principale activité économique de la région.

A ce jour, la France refuse d’indemniser les victimes de la radioactivité des essais nucléaires en Algérie.

Il est à noter que ce n’était pas l’unique essais nucléaire, puisque la France a procédé à d’autres essais durant les années après, comme ce fut le cas le 1er avril 1960, le 13 septembre de la même année et le 18 mars 1963 à In Eker, dans la région de Tamanrasset.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
62 queries in 0,120 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5