Il annonce sa retraite à la tête de l’ANR: Sahli continuera-t-il à soutenir la feuille de route du Président ?

lundi 18 mars 2019 à 10:17
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli a décidé de tirer sa révérence d’être à la tête de son parti, dans le sillage des décantations d’après le mouvement populaire pacifique entamé le 22 février dernier. C’est en tout cas, ce qui ressort de sa déclaration, samedi soir, sur le plateau de Chourouk TV. Il a annoncé que «cette décision a été prise durant une réunion qui a duré près de 07 heures (samedi : ndlr)», selon les propos de Sahli au terme de la rencontre des responsables de l’ANR.

C’est en animant, ce matin, une conférence de presse, que Belkacem Sahli annoncera son retrait du poste de premier responsable de l’ANR pour, semble-t-il, « laisser place aux jeunes », selon l’expression qu’il a employée lors de son passage sur le plateau de cette télévision privée. Avant de préciser que son parti politique avait des jeunes aptes à prétendre à la tête du parti ».
Avant le report des élections présidentielles, Sahli a fait le choix de la continuité, en soutenant la candidature du président Bouteflika, expliquant que la continuité garantira deux principaux titres, à savoir la transition générationnelle et la poursuite des réformes. Aussi, pour montrer son soutien indéfectible au Président, il a même annoncé l’installation de la direction de la campagne électorale nationale du parti, laquelle était mobilisée pour soutenir le candidat Bouteflika. Réitérant son soutien au Président, Sahli n’a pas manqué de critiquer les projets des différentes parties et partis de l’opposition.

Selon lui, les initiatives de l’opposition pour l’instauration d’une «deuxième République», consistent «à nier et à remettre en cause tous  les acquis» réalisés en Algérie, et à s’«aventurer» en faisant des sauts vers l’inconnu.
Pour connaître les e raisons qui ont poussé le SG de l’ANR de céder son poste, nous avons pris attache, hier matin, avec la chargée de communication de ce parti. En premier lieu, nous avons eu un accord pour s’entretenir avec Belkacem Sahli, mais finalement en vain ! L’entretien n’a jamais pu avoir lieu pour des raisons que l’on ignore.

À présent, il reste à s’interroger si Sahli, une fois qu’il quitte son poste de secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine, continuerait à soutenir le Président et sa feuille de route portant sortie de crise. Ou clairement dit, passera-t-il dans l’autre camp, celui d’une opposition qu’il a déjà sévèrement taclée ?

Med Wali

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,187 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5